logo blog LegiPermis

Des sanctions plus dures contre le téléphone au volant ?

telephone sanction plus severe 2017
Des sanctions plus dures contre le téléphone au volant ?

Une récente enquête de la Prévention Routière montre un usage croissant de l’usage du téléphone au volant. Rappelant encore une fois que l’utilisation du téléphone au volant notamment pour envoyer un SMS (ou pour utiliser une application) multiplie le risque d’accident par 22. Il s’agit d’un véritable fléau chez les jeunes conducteurs qu’il faut impérativement juguler ! En durcissant les sanctions relatives à cette infraction ? C’est en tout cas, entre autre, l’une des pistes envisagée par la Sécurité Routière en 2017.

Des statistiques inquiétantes

Nous l’avions vu dans le dernier baromètre AXA, près de 59% des conducteurs déclarent utiliser leur smartphone sur la route. 42% des conducteurs utilisaient leur téléphone au volant en 2016, contre 29 % en 2015 d’après une autre estimation d’Attitude Prévention. Dernièrement, une étude inédite de la Prévention Routière vient de renforcer cette inquiétante tendance. Ainsi sur près de 20 000 conducteurs observés (dont 82% d’automobilistes) dans près de 80 villes, on retrouve les chiffres suivants :

  • 12,7% des conducteurs à l’arrêt étaient au téléphone,
  • 7% des conducteurs étaient au téléphone en roulant,
  • 30% des usages liés au téléphone le sont pour « taper du texte » (risque d’accident x22),
  • la présence d’un passage piéton à proximité ne change en rien les statistiques, les conducteurs utilisent toujours autant leur téléphone.

Des sanctions plus sévères en 2017 ?

Aujourd’hui

Les sanctions pour l’usage du téléphone au volant sont aujourd’hui dans le Code de la route les suivantes :

  • Une amende de 135€ (forfaitaire) et minorée à 90€ (paiement dans les 15 jours),
  • Une perte de 3 points sur le permis de conduire.

Le problème est double. D’une part, il est assez difficile de verbaliser l’usage du smartphone sans un déploiement massif des forces de l’ordre pour augmenter le nombre de contrôle. Pour cette première question, l’automatisation des contrôles est une première réponse apportée ces derniers temps avec la mise en place de la vidéo-verbalisation pour de nouvelles infraction routières.

L’autre problème est la relative faiblesse de la sanction au regard du danger induit par ce comportement jugé irresponsable. De nouvelles sanctions sont à prévoir nous dit-on.

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Demain ?

Très bientôt la délégation interministérielle à la sécurité routière devrait proposer au ministre de l’Intérieur de renforcer les sanctions entourant l’usage du téléphone sur la route en 2017. 3 pistes sont envisagées :

  • Une augmentation du nombre de points perdus : 4 points par exemple.
  • Une amende plus élevée,
  • Un retrait de permis à savoir une suspension de permis en cas de récidive de contravention (cette durée de suspension est de 3 mois en Italie).

De nombreuses associations de défense d’automobilistes arguent déjà qu’il ne faut pas augmenter les sanctions qui pèsent déjà sur le budget des conducteurs mais bien faire de la sensibilisation pour convaincre et faire changer les comportements par la prise de conscience.

Des mesures de prévention à prévoir

En complément d’une répression accrue, la déléguée générale de la Prévention routière, Anne Lavaud, veut faire de la prévention avec des actions de sensibilisation lors du passage du permis de conduire. La création d’un module consacré à l’usage du téléphone portable sera à prévoir d’autant qu’il visera les jeunes, les principaux acteurs de ces nouveaux usages technologiques.

Il faudra aussi prévoir des applications intégrées au sein des véhicules pour bloquer tout ce qui pourrait distraire le conducteur. Enfin les salariés devront déconnecter leurs téléphones pendant un trajet professionnel.

Ces mesures sont encore à l’état de projet, elles viendront compléter l’arsenal de sensibilisation déjà à l’oeuvre avec notamment les spots publicitaires.

 

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.