logo blog LegiPermis

La fronde, limitation de vitesse de 80 km/h sur les routes

sondage limitation à 80km/h
La fronde, limitation de vitesse de 80 km/h sur les routes
Mis à jour le 23/09/2014.

Il y a des mesures qui ne passent pas dans l’opinion publique et plus précisément auprès des automobilistes. Sous l’impulsion du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR), le passage de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire fait parti de ces mesures très impopulaires. A cet instant, 2 camps s’affrontent. Quand les uns s’appuient sur un modèle mathématique réputé incontestable de la réduction de l’accidentologie,  les autres rétorquent par la nécessité d’évoluer sur le tout répressif.

1km/h = 4% de morts en moins

Ce modèle est défendu bec et ongle par le CNSR qui a pour objectif de passer sous la barre des 2000 morts par an à l’horizon de 2020 (contre 3250 morts en 2013). Les routes du réseau secondaire représentant à elles seules près des 2/3 des morts sur la route, appliquer cette nouvelle règle reviendrait à sauver entre 350 et 400 vies par an. Cette réduction de 10km/h serait un gain considérable notamment lors d’une collision frontale où l’énergie déployée serait abaissée d’environ 20% (principe d’énergie cinétique) avec une augmentation non négligeable de la « manœuvrabilité » du véhicule selon Jacques Robin du site securite-routiere-plus.com. Les problématiques  sont, pour cet ingénieur sensibilisé aux problèmes de sécurité routière, de faux arguments. Il serait ainsi très facile de baisser la vitesse de 10km/h car cette dernière étant principalement définie dans le code de la route. Le nombre de panneaux à changer serait très limité.

limitation 90 à 80

Source http://www.securite-routiere-plus.com, le faux problème des changements de panneaux

C’est effectivement un argument à double tranchant. Ce changement est  facilement réalisable sur le plan économique, nul besoin d’augmenter les effectifs de police (à l’inverse des contrôles d’alcoolémie).  Le test grandeur nature sur le périphérique parisien a aussi montré une augmentation sensible du nombre d’infractionnistes flashés par les radars automatiques, il n’en fallait pas plus pour que les associations s’engouffrent dans la brèche.

Une logique « tout répressif »

Les associations 40 millions d’automobilistes et la Fédération Française et des Motards en Colère (FFMC) arguent en effet de l’impérative nécessité de rentabilité du système (environ 800 millions d’euros par an). Les automobilistes et motards sont décrits comme des « vaches à lait ». Mais la grande nouveauté est que ces derniers proposent désormais des mesures plutôt constructives pour faire baisser davantage le nombre de morts sur la route, pour « moderniser la sécurité routière » et afin d’arrêter de toujours utiliser la vitesse comme variable d’ajustement depuis plus de 20 ans. L’acceptabilité étant aussi un facteur essentiel de telles mesures, il faut selon eux mieux écouter les conducteurs et dialoguer davantage.

opération ruban blanc 80km/h

L’opération ruban blanc lancée par l’association 40 millions d’automobilistes

sondage limitation à 80km/h

Sondage paru sur le site du point : lepoint.fr

 

Ils prennent d’ailleurs comme exemple l’Angleterre et l’Allemagne, qui proposent des limitations plus hautes sur les routes avec respectivement 97 et 100 km/h. N’oublions pas néanmoins qu’en matière de répression l’Angleterre en connait un rayon avec la confiscation du véhicule et l’interdiction du permis à vie.

Voici les thématiques que souhaitent aborder les associations afin de faire baisser le nombre de morts sur les routes :

  • Lutter contre l’alcoolémie en particulier chez les jeunes de 18 à 25 ans.
  • Lutter contre le téléphone au volant.
  • Veiller au respect des distances de sécurité.
  • Améliorer l’état du réseau secondaire notamment en ce qui concerne les nids de poules.
  • Adapter la vitesse au cas par cas en fonction de l’état de la route, sa fréquentation et son caractère accidentogène.
  • Proposer un continuum éducatif afin que les détenteurs de permis reviennent en formation au cours de leur vie de conducteur. (1 fois tous les 2 ans ?)
  • Et enfin aborder la question des stupéfiants qui prennent une place croissante.

On pourrait conclure avec l’adage « l’un empêche pas l’autre ». Réponse définitive en ce qui concerne le CNSR  : le 16 mai 2014. Il se murmure que cette nouvelle limitation entrerait en vigueur d’ici l’été étant donné la position favorable de Manuel Valls sur le sujet.

Commentaires (2)

  • Avatar
    Lerebourg Reply

    Je suis contre la limitation à 80km/h.
    Pour avoir circulé sur une route avec cette limitation à 80km/h.
    Sur ces portions ou la limitation est à 80 km/h, les automobilistes qui ont peur de se faire prendre, rouleront au dessous de cette vitesse, ceci est une source d’accident.
    Les limitations à 90km/h étaient amplement suffisantes.
    Pour avoir des morts en moins la solutions est le respect du code de la route, et les moyens de le faire appliquer, pas d’effectuer des contrôles ou il sera certain de sanctionner l’automobiliste.
    Ces limitations n’auront pour effet que de faire du fric, elles ne sauveront pas de vies pour autant, bien que dans les analystes il sera démontré que des vies auront été sauvées, ou auront-nous les preuves de leur enquête.
    Une limitation pour des dangers immédiats seraient peut-être nécessaires, sais les bons conducteurs adaptent leurs vitesse au danger du terrain, lorsque la signalisation est existante
    Les stationnements sauvages sur les trottoirs, sont aussi un grand danger, ceci n’est jamais sanctionné, même quand les forces de l’ordre passent à coté de ces véhicules sans apportés de sanction.
    Je pense que l’on nous fait des effets d’annonce, pour faire croire qu’en réduisant la vitesse de 10km/h on sauvera des vies.
    Les conducteurs alcoolisés, drogués, représentent surement un grand danger, est sont dans la majorité des cas responsables des accidents, le souci est que des innocents paient le prix maximum, (leur vie), .eux s’en tirent, et regrettent ce qu’ils ont fait, c’est avant qu’il faut y penser.
    Commençons par avoir les moyens de faire respecter le code de la route tel qu’il est, ainsi la majorité des comportements pourront changer, ce n’est pas en créant des règlements tel que cela que les chosent changeront .

    7 octobre 2015 at 13 h 56 min
  • Avatar
    Rene Reply

    Je suis contre le 80 km/h

    12 mars 2018 at 22 h 49 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.