logo blog LegiPermis

Plus de prime à la conversion pour les diesel en 2021

prime à la conversion 2021 : les diesels non éligibles
Plus de prime à la conversion pour les diesel en 2021

L’annonce a été faite ce lundi 12 octobre 2020 par la ministre de la Transition écologique et solidaire Barbara Pompili, les véhicules diesel ne seront plus éligibles à la prime à la conversion en 2021 ainsi que de manière générale tous les véhicules Cri’air 2 à l’achat pour être éligible à la prime.

Prime maintenue en 2021 mais avec des conditions plus strictes

On le sait la prime à la conversion autrement appelée prime à la casse sera maintenue en 2021 mais les conditions vont évoluer dans un sens encore plus vertueux au niveau des émissions de dioxyde de carbone. Ainsi les véhicules diesels ne seront plus éligibles à la prime à la conversion à partir de la date du 1er janvier 2021.

On parle ici du nouveau véhicule à acheter et non du véhicule à mettre à la casse dans un centre VHU. En revanche, la possibilité de mettre au rebut un véhicule Crit’Air 3 devrait être conservé dans le dispositif. Cette possibilité avait été introduite dans le cadre du plan de relance automobile annoncé par Emmanuel Macron en mai 2020.

Quels véhicules seront éligibles ?

Les véhicules éligibles à la prime à la conversion en 2021 sont :

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture
  • Les véhicules 100% électrique ;
  • Les véhicules hybrides rechargeables ;
  • Les voitures essences avec une vignette Crit’Air 1 c’est-à-dire dont la date d’immatriculation est à partir du 1er janvier 2011;

Les voitures Crit’Air 2 sont donc exclus. Cela représente tous les modèles diesels et les véhicules essence dont la date de première immatriculation est antérieure au 31 décembre 2010.

En ce qui concerne les conditions de la prime seuls les ménages dont le revenu fiscal est inférieur ou égal à 13 489 euros y auront le droit, ce qui est le cas depuis le 3 août 2020.

2021 : le tournant vert ?

C’est le constat que l’on peut faire lorsque l’on regarde les mesures annoncées par le gouvernement à l’aube de la nouvelle année. Malgré la crise du coronavirus, l’exécutif entend accélérer la transition écologique vers un modèle plus vertueux y compris pour les ménages les plus modestes. On a donc :

  • La prime à la conversion maintenue mais qui exclu les diesels et certaines essences (les montants de la future prime restent à déterminer) ;
  • Un malus écologique plus sévère notamment à 40 000€ maximum pour les voitures très émettrices de CO² et un seuil de déclenchement abaissé à 131g/km de CO² ;
  • Un bonus écologique pour les voitures électriques d’occasion de 1000€ sans condition de ressources (qui risque néanmoins d’être un peu juste pour les ménages les plus modestes) et un bonus pour les voitures électriques neuves qui passe de 7000€ à 6000€ ;
Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.