logo blog LegiPermis

Radar sans flash : fixes, mobiles, feu rouge

radar sans flash
Radar sans flash : fixes, mobiles, feu rouge

C’est une question souvent posée après avoir été flashé par un radar fixe ou mobile. Un radar peut-il photographier sans flash ? Le flash est-il toujours visible ? Quels sont les radars sans flash ? A combien de mètres peuvent-ils vous verbaliser pour un excès de vitesse. Voici des éléments de réponse simples.

Les radars avec ou sans flash

Tous les radars automatiques sont équipés d’un flash mais celui-ci n’est pas toujours déclenché, et parfois quand il l’est, il est invisible. 

Donc oui en pratique, il existe certains radars sans flash visible pour l’œil humain, il s’agit dans ce cas d’infrarouges invisibles à l’œil nu que l’on retrouve sur les nouveaux radars. Voici la liste des types de radars sans ou avec flash en France :

  • La radar automatique fixe classique (génération 1, 2 et 3): c’est le premier type de radar que l’on retrouve historiquement sur le territoire national. Les anciens radars fixes émettent toujours un flash et peuvent vous photographier jusqu’à la distance maximale de 10 m.
  • Le radar discriminant fixe : certains radars de nouvelle génération comme le Mesta fusion n’utiliseront leur flash que de nuit mais la plupart des radars discriminants émettront toujours un flash visible pour les conducteurs.
  • Les radars mobiles embarqués : à ne pas confondre avec les radars mobiles de nouvelle génération, les radars embarqués n’émettent pas systématiquement de flash de jour sauf si les conditions de luminosité ne sont pas suffisantes, par contre on verra toujours un flash de nuit.
  • Le radar tronçon : ce radar qui calcule votre moyenne sur un parcours, émettra un flash infrarouge, ce qui veut dire que ne pourrez jamais le voir à l’œil nu. Heureusement pourrait-on dire, car ces dispositifs doivent prendre en photo tout véhicule qui passe avec sa plaque d’immatriculation dans le sens de la circulation.
  • Le radar feu rouge : ce dernier émettra 2 flashs qui seront visibles à l’oeil nu.
  • Le radar mobile de nouvelle génération (RMNG: radar embarqué dans une voiture banalisée) : ces voitures radars utilisent un flash infrarouge qui est invisible pour notre vue.
  • Les radars autonomes autrement appelés radars chantiers : ils émettront toujours un flash visible à l’oeil qui pourra se déclencher jusqu’à 30 mètre du véhicule contre 10 mètres pour un radar fixe classique.
  • Les jumelles : la Police ou la gendarmerie vous contrôle avec les jumelles pour un dépassement de la vitesse autorisée, il n’y a pas de flash, ni de photo. Il y a par contre obligatoirement une interception des forces de l’ordre.

Vous retrouverez toujours sur votre avis de contravention, le nom de l’appareil de contrôle homologué ainsi que la date de la dernière vérification. Dans le Code de la route, on rappelle que la verbalisation d’un excès de vitesse entraîne une contravention avec une amende et un retrait de points dont le montant varie avec l’importance du dépassement. En cas de grand excès de vitesse, une suspension de permis est possible.

Nous vous rappelons aussi que les avertisseurs de radars sont interdits sur le réseau routier français.

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Limitation de vitesse à 80km/h et tolérance

L’application le 1er juillet 2018 de la nouvelle limitation de vitesse à 80km/h sur les routes à double-sens sans séparateur central ne changera strictement rien pour les jeunes conducteurs ou les poids lourds. De même qu’auparavant, il existera toujours une tolérance lors de la mesure de la vitesse correspondant à la marge d’erreur du cinémomètre. Elle est de :

  • Jusqu’à 100km/h : la marge d’erreur est de 5km/h pour un radar fixe et 10km/h pour un radar mobile en mouvement;
  • Au dessus de 100km/h : elle est de 5% pour un radar fixe et 10% pour un radar mobile en mouvement;

 

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.