logo blog LegiPermis

Malus écologique : recettes records en 2018 !

Malus écologique : recettes records en 2018 !

Le malus auto a rapporté beaucoup plus que prévu à l’Etat avec près de 560 millions d’euros pour 2018 selon un rapport de la Cour des comptes. Ce surplus de recettes a permis de financer le succès rencontré par la prime à la conversion ainsi que les acquisitions éligibles au bonus écologique.

Malus automobile : 558,9 millions d’euros en 2018

Le malus écologique a rapporté 170 millions d’euros de plus que prévu avec 558,9 M€ pour l’année 2018, une somme record précisée par le rapport de la Cour des comptes sur le budget de l’Etat sur les aides à l’acquisition de véhicules propres en 2018. Le malus moyen est de 873€ en 2018 contre 960€ en 2019.

Malus écologique : montant record récolté en 2018, rapport de la Cour des comptes

Source : Cour des comptes

Pourquoi cette augmentation ?

Cette augmentation des recettes de 44% est multifactorielle. Tout d’abord le changement de norme d’évaluation des émissions de CO2 avec le passage aux normes WLTP qui ont tendance à être plus sévères pour l’évaluation du bonus écologique. Le seuil lui aussi a été abaissé à 120g de CO2/km en 2018 (et 117g de CO2/km en 2019).

Ensuite les habitudes d’achat de voiture des français se concentrent de plus en plus vers l’essence qui ont tendance à émettre plus de CO2 par rapport aux diesels. De plus, la mode du SUV avec près de 40% de part de marché n’a pas vocation à améliorer la situation car ces véhicules sont plus lourds et plus aérodynamiques en moyenne. Près de 30% des véhicules achetés en France en 2018 sont concernés par le malus écologique soit environ 640 000 véhicules neufs.

« L’attrait des consommateurs pour des véhicules plus polluants n’est donc manifestement pas jugulé » –  La Cour des comptes.

Le succès de la Prime à la conversion

Ce surplus de recette a permis de financer le succès retentissant de la prime à la conversion qu’on peut résumer comme étant la nouvelle prime à la casse.

En 2018, l’agence ASP a versé 614,7 Millions d’euros d’aides comprenant le bonus écologique et la prime à la conversion. Voici la répartition :

  • Bonus auto : 237 M€ pour 144 656 bénéficiaires avec un bonus moyen de 1641€;
  • Prime à la conversion : 377 M€ pour 208 559 bénéficiaires soit une variation de +77€ par rapport à l’objectif initial (cela risque de s’amplifier encore en 2019);

Environ 9000 véhicules ont cumulé la prime à la conversion et le bonus écologique.

Prime à la conversion et catégorie de véhicules pour 2018

Source : Cour des comptes

Rappels sur la prime à la conversion

La prime à la conversion est une aide gouvernementale permettant d’acheter une nouvelle voiture moins polluante contre la mise au rebut d’un vieux véhicule moins polluant. La prime à la conversion peut être cumulée avec le bonus écologique et une nouvelle super prime pour les ménages les plus modestes ainsi que les gros rouleurs (+60km/jour pour le travail) a été lancée en 2019. Cette dernière peut aller jusqu’à 4000€ pour un véhicule thermique et 5000€ pour l’achat d’une voiture électrique neuve.

Pour l’année 2019, les prévisions tablent sur un doublement du nombre de dossier de prime à la conversion et un montant des aides globales qui devraient approcher 1 milliard d’euros.

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.