logo blog LegiPermis

Le “limiteur” de vitesse obligatoire en 2022 dans l’UE (AIV)

Limiteur de vitesse obligatoire en europe à partir de 2022 et 2024 : le système d’adaptation intelligente de la vitesse
Le “limiteur” de vitesse obligatoire en 2022 dans l’UE (AIV)

Alors qu’on a compté 25 300 morts et 135 000 blessés sur les routes de l’Union Européenne en 2017, un projet de règlement européen prévoit l’installation de série de nouveaux dispositifs pour tous les nouveaux modèles de véhicules, comme le « système d’adaptation intelligente de la vitesse », le « freinage automatique d’urgence », la caméra de recul ou encore l’enregistreur de données d’évènements (la fameuse « boite noire »), et ce à partir de mai 2022.

Le système d’adaptation intelligente de la vitesse

Le système d’adaptation intelligente de la vitesse ou AIV est au centre des discussions et l’on ne parle pas forcément du limiteur ou régulateur que l’on connait déjà. L’objectif est de fournir au conducteur des informations lorsque la limitation de vitesse est dépassée. La manière de récolter les données relatives aux limitations de vitesse seront à définir par les constructeurs, cela peut être par le positionnement GPS, la lecture des panneaux de signalisation ou encore des capteurs et caméras qui analysent l’environnement extérieur à la manière de ce que l’on peut retrouver pour le « pilote automatique » des modèles d’automobile de la marque Tesla.

‘‘Ce système fournira au conducteur des informations basées sur les cartes et les panneaux de signalisation lorsque la vitesse autorisée sera dépassée. Nous n’introduisons pas de limiteur de vitesse, mais un système intelligent qui avertira le conducteur lorsqu’il est en excès de vitesse. Non seulement cela garantira davantage de sécurité pour les usagers de la route, mais le conducteur évitera aussi les verbalisations pour excès de vitesse.’’

Róża THUN, rapporteure du Parlement Européen en 2019.

À quelle date l’AIV sera-t-il obligatoire de série ?

  • En mai 2022 : pour tous les nouveaux modèles homologués ;
  • En mai 2024 : pour toutes les voitures neuves ;

L’objectif à terme est de réduire de 20% la mortalité sur la route sur tout l’espace routier de l’UE.

Peut-on aller plus vite ?

C’est du moins ce que dit le projet de règlement : le conducteur doit pouvoir dépasser la vitesse et outrepasser le système, il ne s’agit pas d’un limiteur. Quand la vitesse sera dépassée, un avertisseur sonore comme un bip, une alarme ou une annonce vocale de l’ordinateur de bord indiquera au conducteur le dépassement de la limitation de vitesse autorisée sur le secteur routier concerné et préalablement analysé par le système ISA (intelligent speed assistance, AIV en français).

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Tous les constructeurs devront communiquer les données pour étude, afin de choisir le dispositif le plus efficace techniquement, tout en restant dans le cadre du règlement européen. Notamment en ce qui concerne le respect de la vie privée et la sécurité des données. Aucune donnée personnelle ne sera communiquée, ni même récoltée, que ce soit pour les compagnies d’assurance ou en vue d’une verbalisation de l’infraction avec amende ou perte de points pour excès de vitesse. L’objectif unique est d’améliorer la sécurité sur la route et de faire de la prévention en donnant des informations au conducteur.

D’autres dispositifs pour 2025 pour les camions et les bus

L’autre axe de prévention de la politique de sécurité routière de l’Union Européenne concerne la protection des usages les plus fragiles comme les piétons et les cyclistes. Ainsi, les camions et les bus devront être équipés de dispositifs avancés de vision directe, pour réduire “les angles morts à l’avant et du côté du conducteur”, dés novembre 2025 pour les nouveaux modèles et novembre 2028 pour tous les autres modèles neufs.

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments