logo blog LegiPermis

91% des français dépassent les limitations de vitesse

Comportement des français au volant, excès de vitesse, sondage de vinci autoroute et ipsos en juillet 2020 en europe et en France
91% des français dépassent les limitations de vitesse

Les français au volant sont-ils de meilleurs conducteurs que leurs homologues européens ? Un sondage mené par l’institut Ipsos pour la fondation Vinci Autoroutes auprès de 12 400 personnes dans 11 pays s’est penché sur les habitudes des conducteurs européens et français. Quels enseignements en tirer ? Excès de vitesse, téléphone au volant, injures, autosatisfaction, état de fatigue avancée ou encore non-respect des distances de sécurité ? Vaste programme.

91% des conducteurs français ne respectent pas la vitesse autorisée

C’est l’un des premiers chiffres spectaculaire du sondage, 9 conducteurs sur 10 admettent dépasser les limitations de « quelques km/h », un chiffre légèrement supérieur à la moyenne européenne qui s’établit à 88%. Un chiffre que la fondation Vinci Autoroute met en parallèle des causes d’accidents de la route dont sont victimes le personnel d’intervention sur le réseau autoroutier d’après les personne interrogées. 67% des français invoquent la vitesse excessive comme cause d’accident sur les autoroutes.

Une lucidité contrastée

Une lucidité qui contraste avec l’impopularité de la limitation de vitesse à 110 km/h sur les autoroutes, une mesure proposée par la convention citoyenne pour le climat et très vite abandonnée par Emmanuel Macron à la lumière de l’expérience passée des 80 km/h sur la route.

Grands excès de vitesse et confinement

Les petits dépassements ne sont pas le seul problème, bien qu’ils constituent toujours un facteur d’aggravation des autres causes d’accident de la route. Pendant le confinement du COVID-19, les excès de vitesse, notamment les grands excès de vitesse supérieurs à 50 km/h, ont bondi de plus de 15%. Certains français ont certainement profité d’un réseau routier vide et jugé plus sécurisant pour appuyer d’avantage sur le champignon.

Comportement des français au volant, sondage IPSOS VINCI autoroutes juillet 2020
Source : Fondation Vinci Autoroutes

1 français sur 5 n’est pas le même au volant

C’est d’ailleurs le sous-titre de l’enquête, 20% des sondés se sentent transformés au volant, s’estimant plus « nerveux, impulsif ou agressif ». Ils sont 16% au niveau européen à s’estimer changés.

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture
  • 70% des conducteurs français reconnaissent qu’ils leur arrivent d’injurier les autres conducteurs. Un chiffre qui contraste avec la moyenne des européens qui est de 55%. De manière général, 87% des français admettent avoir déjà eu un comportement agressif;
  • 34% collent volontairement un véhicule qui les énerve en ne respectant pas les distances de sécurité;
  • 56 % (- 3 points par rapport à 2019) klaxonnent de façon intempestive les conducteurs qui les énervent. On rappelle au passage que l’usage abusif du klaxon sur la route reste une infraction au Code de la route;

Le problème c’est les autres

Une constante en matière d’analyse du comportement sur la route, c’est que le problème est souvent l’apanage des autres. 96% des conducteurs français citent au moins un adjectif positif pour se décrire au volant, ils sont 89% à citer au moins un adjectif négatif pour décrire le comportement des autres. Une réflexion souvent évoquée dans les stages de récupération de points (stages de sensibilisation à la sécurité routière) que la réalisatrice Coline Serreau avait déjà souligné dans son film « Tout est permis » en 2016.

Comportement des français au volant, sondage IPSOS VINCI autoroutes juillet 2020
Source : Fondation Vinci Autoroutes

Téléphone au volant

Plus grave encore, 1 conducteur sur 10 admet avoir déjà failli avoir un accident de la route à cause de l’utilisation du téléphone au volant.

  • 27% envoient ou lisent des SMS ou des mails en conduisant contre 23 % pour la moyenne européenne;
  • 41% paramètrent leur GPS en étant en train de conduire;
  • 17% téléphonent en conduisant sans kit mains libres;
  • 5% regarderaient mêmes des vidéos en étant en train de conduire … Une dernière statistique assez édifiante.

Téléphone au volant et retrait de permis

Depuis le 22 mai 2020, la réglementation entourant l’usage du téléphone au volant a évolué avec notamment la possibilité d’avoir une rétention de permis immédiate assortie d’une suspension de permis de 6 mois maximum en cas d’une autre infraction au Code de la route concomitante parmi la liste suivante :

  • Les excès de vitesse;
  • Griller un feu rouge;
  • Circuler sur la voie de gauche;
  • L’oubli du clignotant lors d’un changement de direction;
  • Le non-respect des distances de sécurité entres véhicules;
  • Le franchissement et le chevauchement des lignes continues;
  • Le non-respect du stop;
  • Le non-respect du « cédez le passage »;
  • Les dépassements dangereux;
  • Le non-respect de la priorité au passage piéton;

Voir Téléphone au volant et retrait de permis.

Les français fatigués

Les autres chiffres intéressants du sondage se focalisent aussi sur l’état de santé physique et mental des conducteurs, ainsi :

  • 16% des conducteurs français ont déjà failli avoir un accident en raison d’un assoupissement. Une des principales raisons, on le sait, des accidents mortels sur autoroute avec 1 accident mortel sur 3 (Source Sécurité Routière);
  • 34% pensent déjà s’être assoupis durant quelques secondes au volant;
  • 28% des français pensent qu’il est possible de continuer à conduire en étant fatigué;

L’impact de la fatigue

On le sait sur la route l’impact de la fatigue est majeur, surtout lorsqu’elle est combinée à l’usage de médicaments. Les chiffres de la Sécurité Routière sont clairs en la matière :

  • 17 heures de veille active équivalent à 0,5g d’alcool dans le sang ;
  • Le risque d’accident est multiplié par 8 fois quand on somnole ;

Les conseils avant de partir en vacances cet été

  • Le conseil à adopter sur autoroute est la pause toutes les 2h. Notamment pour boire un café, un thé, pour simplement s’aérer ou faire une petite sieste;
  • Faire une nuit de sommeil complète avant le départ;
  • Ne pas hésiter à changer régulièrement de conducteur;
  • Respecter les distances de sécurité;
  • Ralentir à l’approche d’une zone de travaux ou d’un accident, pensez notamment au personnel qui travaille sur le bord des autoroutes et qui prenne parfois de gros risques pour votre sécurité. Notamment la conclusion du communiqué de presse de Vinci autoroutes insiste sur la nécessité d’anticiper ses dépassements et de respecter le corridor de sécurité à l’approche d’un véhicule arrêté;
  • Aérer la voiture et ne pas trop recycler l’air de l’habitacle notamment à cause du Coronavirus (COVID-19);

Source : Sondage Ipsos pour Vinci autoroutes 1er juillet 2020.

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.