logo blog LegiPermis

Sécurité routière septembre 2016 : c’est la dégringolade

mortalité routière septembre 2016 hausse 30%
Sécurité routière septembre 2016 : c’est la dégringolade

Alors que ces derniers mois la tendance était à la baisse en ce qui concerne les chiffres de la Sécurité Routière, le mois de septembre 2016 vient de rebattre les cartes avec une hausse record de +30% du nombre de morts sur les routes de France. Décryptage.

Une hausse record

Ainsi le nombre de morts sur les routes a augmenté de +30,4% en septembre 2016 par rapport à septembre 2015, avec 335 tués cette année contre 259 le même mois de l’année dernière. Ainsi alors qu’on pensait que l’année 2016 allait enfin permettre de revenir dans le vert avec une baisse de la mortalité, on risque de constater le contraire avec une augmentation des morts sur la route, c’est-à-dire la 3ème année de hausse consécutive. Un revers ou considéré comme tel pour la politique de Sécurité Routière.

Il a fait beau en septembre

On ne le dira jamais assez, mais les statistiques de la mortalité routière dépendent grandement des conditions de circulation. Ainsi, si le prix de l’essence est bas ou si, comme durant ce mois de septembre 2016, il a fait beau et chaud, les gens sont plus enclin à prendre leur voiture ou leur moto. Car oui, ce mois de septembre est un des plus chaud et sec de l’histoire de la météorologie. Ils ont plus roulé donc il y a plus d’accidents.

Il faut aussi nuancer le propos alors que le mois de septembre 2015 avait connu des chiffres plutôt bas en matière de mortalité, le temps était mauvais. Les gens ont moins roulé, il y a eu moins d’accidents.

De nouvelles mesures à venir

De nouvelles mesures de sécurité routière devraient être décidées durant ce mois d’octobre 2016 notamment en ce qui concerne la dénonciation du salarié par son patron à partir du 1er janvier 2017 ou encore la lutte contre l’utilisation du smartphone au volant avec les radars de dernière génération comme le TruSpeed SE qui permettent de constater plusieurs infractions à partir d’une photo haute définition.

On citera aussi de nouveaux radars multi-fonction qui pourront contrôler aléatoirement des automobilistes qui ne sont pas en excès de vitesse, notamment pour se prémunir du téléphone au volant. Un premier exemplaire est d’ailleurs en fonction sur l’autoroute A15 dans le Val d’Oise.

Commentaire (1)

  • Avatar
    13atg Reply

    L’obsession de l’Etat quant au nombre de morts brut est épuisant. Plus de km parcourus donc vraisemblablement un taux de risque stable voire en chute comme c’est le cas depuis les années 50.
    Existe-t-il une motivation financière cachée derrière les discours volontaristes de l’Etat ?
    Un article sur le mode de calcul précis du « coût social » et de l’astreinte financière européenne serait le bienvenu.
    Car si l’Etat menace d’un côté, il laisse les prix des stages de récupération dégringoler (moins onéreux qu’une amende…) et continue à autoriser les stages multiples de l’autre.
    On voit mal comment un conducteur pouvant chaque année récupérer à vil prix 4 points pourrait être durablement motivé pour modifier son comportement.
    La sensation de harcèlement se généralise avec un doute toujours renforcé sur le montage financier des mesures de contrôle des infractions. Certains conducteurs harassés n’en ont plus rien à faire et défient les pouvoirs publics.
    Le caractère hypocrite des nouvelles mesures ne va pas arranger les choses.
    Faites-nous un article « pognon » que l’on y voit plus clair. Comme vous le savez, c’est la rengaine des conducteurs ne donnant lieu qu’à des réponses très évasives du ministère.

    13 octobre 2016 at 13 h 08 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.