logo blog LegiPermis

+9,7% de morts sur les routes en Janvier 2020

Nombre de morts sur les routes de France en augmentation janvier 2020
+9,7% de morts sur les routes en Janvier 2020
Mis à jour le 24/02/2020.

Alors que l’on venait de se réjouir d’un relatif bon bilan de sécurité routière pour 2019 avec un plus bas historique pour la métropole, les chiffres de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière sont tombés pour janvier 2020 et ils ne sont pas bons. Le résultat : +9,7% du nombre de tués par rapport à janvier 2019.

260 morts en janvier 2020

On a compté 260 décès sur les routes de France métropolitaine en janvier 2020 contre 237 l’an passé pour le même mois. Autre chiffre inquiétant, le nombre d’accidents corporels a lui aussi bondi avec 4422 accidents en janvier 2020 contre 3812 en janvier 2019, une hausse de 16%. Toujours sur la même tendance, le nombre de blessés a augmenté de +18,4% (5628 personnes blessées).

 « Cette hausse de la mortalité concerne essentiellement les jeunes de 18-24 ans alors que la mortalité senior est globalement stable. La mortalité des cyclomotoristes, cyclistes et automobilistes augmente, alors que la mortalité à deux-roues motorisé est stable et celle des piétons baisse. » ONISR

Une amélioration en outre-mer

Concernant les Outre-mer, on a compté 16 personnes décédées, soit 4 de moins qu’en janvier 2019. On assiste sur un mois à une relative inversion des tendances. Alors que les chiffres étaient bons en métropole pour 2019 en global, ils s’étaient dégradées pour les outre-mer. Un contraste qui n’avait d’ailleurs pas manqué de relancer quelques querelles de chiffres.

Pourquoi cette hausse ?

C’est une question récurrente et qui ne manque pas d’engendrer d’interminables polémiques entre le gouvernement, les associations de défense d’automobilistes (40 millions d’automobilistes) et les associations de lutte contre l’insécurité routière (Ligue contre la violence routière de Chantal Perrichon).

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

La première hypothèse et la plus vraisemblable est la météo. Plus de soleil et un temps plus clément impliquent plus de trajets et donc plus d’accidents de la route. C’est une réalité statistique.

Un autre effet du soleil concerne l’éblouissement (le « sun glare« ) qui peut représenter un danger pour la conduite notamment vis-à-vis des piétons avec un risque d’accident de la route accru. (source : étude publiée dans PubMed Central sur l’impact de l’éblouissement des conducteurs par le soleil sur la sécurité des piétons à Taiwan)

L’autre explication potentielle serait à chercher du côté des forces de l’Ordre et d’une moindre surveillance du réseau routier français. En cause, un contexte social tendu dans l’hexagone ces derniers mois et des forces de Police et gendarmerie très mobilisées (crise des « gilets jaunes », manifestations contre la réforme des retraites).

Source : bilan ONISR janvier 2020

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.