logo blog LegiPermis

Alcool dans le sang : le calcul d’alcoolémie

alcool dans le sang, le calcul
Alcool dans le sang : le calcul d’alcoolémie

On désigne par Alcoolémie la quantité d’alcool présente dans le sang généralement exprimée en France en gramme par Litre de sang (g/L). La formule pour calculer l’alcool dans le sang varie s’il s’agit d’un homme ou d’une femme. Notez bien que la formule exprimée dans cet article décrit une approximation du taux, le fait de manger ou de boire vite peut modifier la taux maximum observé dans le sang ce que nous avions vu en évoquant le temps pour éliminer l’alcool. Pour rappel, la limite légale d’alcoolémie est de 0,5g/L pour un permis définitif et 0,2g/L pour les jeunes conducteurs en permis probatoires.

Alcool dans le sang pour un homme

Taux pour homme = (V * t * 0,8) / (0,7 * m)

où :

  • V est le volume de boisson ingérée en ml,
  • t est le degré d’alcool en pourcentage, un verre de vin à 12°=0,12%,
  • 0,8 est la densité de l’alcool (l’éthanol), c’est une constante,
  • 0,7 est le coefficient de diffusion pour un homme,
  • m la masse de la personne en kg.

Exemple du calcul d’alcoolémie pour un homme

Pour un homme de 75 kg, buvant 2 verres de vin rouge de 14cl  à 12°, le calcul est le suivant :

T~= (2*140 * 0,12 * 0,8) / (0,7 * 75) ~= 26,88 / 52,5 ~= 0,51g/L,

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Ce taux de 0,51g/L dépasse la limite légale d’alcoolémie pour un permis définitif (0,5g/L) ou pour un jeune conducteur en permis probatoire. Dans ce cas, cet individu ne pourra prendre la route.

Alcool dans le sang pour une femme

Taux pour femme = (V * t * 0,8) / (0,6 * m)

où :

  • V est le volume de boisson ingérée en ml,
  • t est le degré d’alcool en pourcentage, un verre de vin à 12°=0,12%,
  • 0,8 est la densité de l’alcool (l’éthanol), c’est une constante,
  • 0,6 est le coefficient de diffusion pour une femme,
  • m la masse de la personne en kg.

Exemple du calcul d’alcoolémie pour une femme

Pour une femme de 60kg, buvant 1 verre de vin blanc de 14cl  à 11°, le calcul est le suivant :T~= (140 * 0,11 * 0,8) / (0,6 * 60) ~= 12,32 / 36 ~= 0,34g/L,

Ce taux de 0,34g/L est encore sous le taux légal maximum pour un permis définitif avec 0,5g/L mais au dessus de la limite légale des jeunes conducteurs qui est maintenant à 0,2g/L. Si cette femme est en permis probatoire, elle ne pourra pas prendre le volant sous peine d’être contrôlée positive pour alcoolémie au volant avec une amende, une perte de points et une annulation de permis pour solde de points nul potentielle s’il s’agit d’un permis à 6 points (durant la 1ère année du permis probatoire). On ne le répétera jamais assez, pour les jeunes conducteurs, c’est zéro verre d’alcool. Dans ce cas là, il ne sera pas possible de faire un stage de récupération de points. En revanche, s’il s’agit d’un permis à 8 points ou plus, le stage volontaire pour sauver son permis est envisageable dans la limite d’une fois par an.

 

Crédit photo : cyclonebill, image modifiée.

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Commentaires (2)

  • guli Reply

    Je ne comprend pas la loi française : à l’étranger , en Europe , depuis longtemps , il existe des taux à zéro ! et ces lois sont respectées quand les convives savent que la police sera sur les routes à la sortie !
    En France , sous le pretexte que la police ne sera pas forcément là , de nombreux jeunes et moins jeunes s’éthylisent sans limite et les accidents graves sont encore nombreux ; on parle toujours de la baisse du nombre d’accidents , mais on ne parle pas beaucoup des régions les plus dangereuses , et elle sont bien connues !

    Question : ce jour des personnes qui ont bu toutes les vacances + de 3 bières par jour à 5.5° + du rosé = 2 à 3 verres + 1 pastis chaque jour , et qui partent le lendemain , ont tous certainement un taux résiduel non négligeable … est ce normal de conduire , quand on est buveur chronique excessif (à mon avis ) dans ces conditions ?

    21 août 2016 at 15 h 01 min
  • gayton Reply

    pourquoi déclarer sur un ton péremptoire qu’ils « ont tous certainement un taux résiduel non négligeable »!!!
    c’est une affirmation sans aucun fondement , par ailleurs avec 0.5 ou même 0.8 g/l on est tout à fait en état de conduire très lucidement , alors pourquoi cette phobie de vouloir imposer 0 g/l , bientôt les ayatola voudront des chiffres négatifs !!!!

    23 août 2017 at 21 h 07 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.