logo blog LegiPermis

Les jeunes et leur rapport avec leur première voiture : enquête

jeune conducteur première voiture
Les jeunes et leur rapport avec leur première voiture : enquête
Mis à jour le 23/11/2016.

L’achat d’un véhicule fait partie des dépenses essentielles pour un jeune adulte sur le point de rentrer dans la vie active. Cependant, ils n’agissent pas tous de la même manière face à cette nécessité : tous ne dépensent pas la même somme d’argent pour cet achat. Aussi, s’agit-il de leurs économies, celles de leurs parents ou d’un emprunt ? A quelle assurance souscrivent-ils ? Le-Jeune-Conducteur.com a interrogé 2800 jeunes de 18 à 24 ans pour en savoir plus.

Un plébiscite pour la voiture d’occasion bon marché

Les personnes interrogées se rejoignent sur un point : leur première voiture est presque exclusivement une voiture d’occasion. En effet, 96% ont déclaré se tourner vers ce choix, là où 4% d’entre-eux  seulement ont songé à s’offrir un véhicule neuf.

Ils sont davantage partagés sur la somme à dépenser. 15% ne veulent pas aller au delà de 1000 euros, un bon quart préfère rester dans une fourchette allant de 1000 à 2000 euros et près d’un cinquième est prêt à consacrer jusque 3000 euros. 13% des sondés iraient jusqu’à 5000 euros et 11% oseraient dépenser le double de cette somme pour leur première voiture. Notons que 6% débourseraient plus encore que 10 000 euros.  Reste la part de jeunes qui n’a pas à ouvrir sa bourse : 12% voient leurs parents leur offrir leur première voiture.

Priorité à l’épargne chez les jeunes

Quelque soit la somme envisagée pour l’achat d’une voiture, ils sont plus d’un sur deux à économiser pour se permettre cette dépense (57%) là où 22% s’en remettent à leurs parents pour financer le précieux véhicule avec la promesse d’un remboursement en cas de rentrée d’argent. Les autres choisissent le crédit auprès une banque, principalement les jeunes dans une situation d’urgence et qui doivent s’équiper le plus vite possible d’un véhicule.

L’essence privilégiée par rapport à l’assurance

Consacrer un budget pour l’achat d’une voiture est une chose, mais encore faut-il pouvoir assurer les dépenses auxiliaires telles que l’essence, l’entretien et l’assurance auto.

Pour le passage à la pompe, la grande majorité règle elle-même la facture (82%) et il en va de même pour les frais liés à l’entretien (77%). L’assurance divise davantage les jeunes interrogés : la plupart consacrent également ses propres deniers pour celle-ci (61%), ce qui laisse plus d’un tiers des futurs conducteurs dépendant de leurs parents pour le financement de celle-ci.

Pas de consensus quant au type d’assurance

Il convient d’économiser le moindre centime en cas de budget serré mais dans le cas de l’assurance, un financement réduit les rend plus vulnérable en cas d’accident. D’où l’absence d’une ligne claire chez les jeunes en ce qui concerne le type d’assurance.

39% d’entre-eux prennent le risque de payer moins cher en choisissant l’assurance au tiers. 26% couvrent davantage leurs arrières en additionnant plusieurs garanties avec cette assurance. Reste 35% qui préfèrent y mettre le prix sur le moment pour ne pas payer les pots cassés par la suite : ceux-ci envisagent une assurance auto jeune conducteur tous risques.

Enquête conduite par le comparateur d’assurances auto Le-Jeune-Conducteur.com en janvier 2016 auprès d’un panel de 2800 jeunes conducteurs âgés entre 18 et 24 ans et propriétaires de leur propre véhicule.

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.