Stage de récupération de points à Pechbonnieu 31140

57 stages à proximité de Pechbonnieu dans les 2 prochains mois. LegiPermis regroupe les centres pour les stages permis à points agréés : +4 points en 2 jours de stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Villes près de Pechbonnieu

Pechbonnieu (31140) 31140 Haute-Garonne 31
Villes et Dates Prix
Stage à 259€ à Toulouse
Stage à 273€ à Union
Union31240 (à 4km)
Haute-Garonne 31
Union 31240
31240 Union
Ven. 27 et Sam. 28 Mai 2022
Complet
Stage à 259€ à Balma
Stage à 259€ à Toulouse
Stage à 259€ à Toulouse
Stage à 270€ à Saint-Jory
Stage à 259€ à Toulouse
Stage à 259€ à Toulouse
Stage à 270€ à Toulouse
Stage à 180€ à Balma
Stage à 180€ à Blagnac
Stage à 180€ à Toulouse
Stage à 199€ à Balma
Stage à 199€ à Toulouse
Stage à 217€ à Toulouse
Stage à 240€ à Toulouse
240€
>
Stage à 241€ à Toulouse
241€
>
Stage à 189€ à Toulouse
189€
>
Stage à 208€ à Saint-Jory
208€
>
Stage à 217€ à Balma
217€
>
Stage à 217€ à Toulouse
217€
>
Stage à 162€ à Toulouse
162€
>
Stage à 241€ à Balma
241€
>
Stage à 162€ à Union
162€
>
Stage à 162€ à Toulouse
162€
>
Stage à 180€ à Balma
180€
>
Stage à 180€ à Toulouse
180€
>
Stage à 254€ à Balma
254€
>
Stage à 254€ à Toulouse
254€
>
Stage à 222€ à Toulouse
222€
>
...
Voir les Dates Suivantes

Liste des villes avec des stages de récupération de points proches de Pechbonnieu

Stage de récupération de points à Pechbonnieu

Le stage de récupération de points à Pechbonnieu est un stage de sensibilisation agréé par la préfecture de Haute-Garonne (31). Il dure 2 jours et permet de récupérer 4 points une fois par an maximum. Le tri par prix sur LegiPermis.com permet de trouver un stage à Pechbonnieu moins cher.

Accès à la liste des stages à Pechbonnieu

Stage de sensibilisation à Pechbonnieu

Les stages de sensibilisation à la sécurité routière à Pechbonnieu (31140) organisés par les centres agréés par la préfecture de Haute-Garonne (31) sont les mêmes qu'il s'agisse de la récupération de points volontaire ou encore des stages obligatoires demandés soit par le ministère de l'Intérieur pour les jeunes conducteurs en permis probatoire (après la réception d'une lettre 48n), soit par le Procureur de la République dans le cadre de l'acceptation d'une procédure de composition pénale (alternative aux poursuites judiciaires) ou encore par la justice lors de l'exécution d'une peine complémentaire après un jugement (par exemple une ordonnance pénale au tribunal).