logo blog LegiPermis

Rétrofit électrique : maintenant autorisé en France !

rétrofit autorisé en France pour convertir sa voiture thermique en électrique
Rétrofit électrique : maintenant autorisé en France !

Le rétrofit est maintenant autorisé en France avec la publication d’un arrêté ministériel au journal officiel ce 3 avril 2020. Cette autorisation était attendue initialement à la mi-février mais les professionnels du secteur peuvent se rassurer, il est dorénavant possible de convertir sa voiture essence ou diesel en une voiture électrique. En suivant la voie ouverte par nos voisins européens, Royaume-Uni, Allemagne, Italie et Belgique en tête, le rétrofit électrique tout comme la prime à la conversion pourrait être une arme de choix dans le cadre dans la transition écologique dans les années à venir.

Ce que dit l’arrêté du gouvernement

L’arrêté du 13 mars 2020 et publié le 3 avril au JO est relatif aux conditions de transformation des véhicules à motorisation thermique en motorisation électrique à batterie ou à pile à combustible.

Seuls les véhicules des catégories M et N de plus de 5 ans (essence ou diesel) et de catégories L (2-roues, 3-roues etc.) de plus de 3 ans peuvent bénéficier de la conversion en véhicule électrique. Les véhicules de collection sont exclus du dispositif.

L’installation d’un kit de rétrofit doit se faire auprès d’un professionnel habilité. En outre, certaines conditions concernant la puissance du nouveau groupe motopropulseur, la masse du véhicule et la répartition de cette dernière entre les essieux doivent être respectées. Nous avons détaillé les conditions dans notre guide du rétrofit électrique.

Une solution viable pour pousser l’électrique ?

Le rétrofit est une autre manière d’envisager l’électrique, c’est un outil supplémentaire. C’est un marché au long cours qui sera poussé notamment par la loi LOM (Loi d’Orientation des Mobilités) qui prévoit la fin des véhicules thermique à l’horizon 2040 ainsi que par l’interdiction croissante, dans certaines villes, des vieux véhicules essences et des diesels.

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

L’obstacle principal à court terme reste le prix alors qu’il faut compter environ 10 000€ pour convertir une petite citadine pour obtenir environ 100 km d’autonomie (le prix variant en fonction de l’autonomie et de la catégorie de la voiture transformée). Sans aide gouvernementale, la tâche pourrait être rude notamment à la sortie de la crise du COVID-19 qui pourrait prendre des mois voire quelques années. Le premier segment de marché sera assurément les professionnels avec la conversion des utilitaires légers ce qui permettra de faire baisser les coûts par des gains de production.

Il y a fort à parier que des aides gouvernementales se feront jour pour inciter particuliers et entreprises à aller vers ce processus de conversion jugé plus vertueux. La ville de Grenoble, très à la pointe en matière d’écologie, proposera à ce titre une prime pour les particuliers d’un montant de 7200 € maximum, en fonction de la situation fiscale du foyer. La commune prévoit aussi des aides pour les entreprises en fonction du poids du véhicule utilitaire.

 

 

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.