logo blog LegiPermis

eCall obligatoire en 2018 en Europe

eCall obligatoire en 2018
eCall obligatoire en 2018 en Europe
Mis à jour le 07/02/2016.

Le 28 avril 2015, le parlement européen a voté le déploiement d’un système de secours automatique installé dans les nouvelles voitures. Cette mesure sera effective à partir du 31 mars 2018. À partir de cette date, tous les nouveaux véhicules seront équipés de ce dispositif d’appel d’urgence appelé eCall.

Origine de l’eCall

Au début des années 2000, des sociétés d’assistance mettent au point le système eCall. Il est depuis soutenu par l’industrie automobile et les sociétés de télécom plus que par les services de secours d’urgence. Les entreprises nordiques comme Vovon, Nokia soutiennent tous les projets en rapport avec la connexion. En France c’est la marque Peugeot qui a équipé sa flotte haut de gamme d’un système permettant d’être en relation avec Inter Mutuelle Assistance.

Aujourd’hui au sein de la Commission, eCall est l’affaire de ces quelques lobbies ainsi que de la société de l’information DG CONNECT. La Direction générale de la santé, la Protection civile, la Direction générale des transports ne se sentent visiblement pas très concernés. eCall semble plus en rapport avec le marché de la voiture connectée qu’avec l’efficacité des secours.

Le fonctionnement du système

Le système est relativement simple. Des capteurs ont pour rôle de détecter un accident. Ensuite, un centre de tri des appels sera automatiquement contacté via le n° européen 112. Le dispositif pourrait se retrouver au sein d’un package d’assistance. Mais il faudra compter avec les accidents uniquement matériels qui déclencheront aussi les appels alors que l’intervention des secours n’est pas nécessaire. C’est pourquoi la plateforme contactée en premier aura un rôle essentiel de triage à jouer. Mais il ne fait pas l’ombre d’un doute que cette étape en sus pourrait indire un coût supplémentaire.

Attention, pour que le système fonctionne, une connexion est nécessaire. Ainsi dans les zones dites « blanches », eCall ne pourra fonctionner. eCall sera par contre efficace dans les routes peu fréquentées, dans les zones inhabitées, la nuit pour une personne seule ou inconsciente.

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

On estime qu’eCall pourrait réduire la mortalité routière européenne de 10 %. Rappelons qu’en 2014, 25 700 personnes ont perdu la vie dans un accident de voiture dans l’Union Européenne. Le texte qui adopte eCall précise toutefois que seules les données de base minimum concernant le véhicule, l’heure, le lieu et les passagers seront transmises aux services d’urgence.

Un système décrié

Certains députés ne sont pas franchement convaincus. Jan Philipp Albrecht, eurodéputé Vert franco-allemand souhaite que le système ne soit pas imposé. Il pense que cette connectivité permanente donnera aussi plus de possibilités pour localiser et suivre la population. Avec eCall, les véhicules seront tracés. Les sociétés d’assurance pourront s’en servir pour se retourner contre leurs assurés en cas de comportements dangereux par exemple.

En France, la CNIL avait d’ailleurs recommandé que les données ne soient transmises qu’une fois l’appel déclenché. De plus, la Commission nationale de l’informatique a demandé dès 2010, que les données soient effacées après la fin des interventions d’assistance et de secours.

Article rédigé par Soizick Jouin d’Acti-ROUTE

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Commentaire (1)

  • MARTIN Reply

    Avant d’installer ce procédé il serait judicieux d’ôter toutes les zones blanches

    19 mars 2018 at 12 h 42 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.