logo blog LegiPermis

Le taux d’alcoolémie abaissé pour les permis probatoires

alcool jeune conducteur 0,2
Le taux d’alcoolémie abaissé pour les permis probatoires
Mis à jour le 09/06/2016.

Suite au bilan de la sécurité routière 2014 et la première augmentation du nombre de morts sur les routes depuis 12 ans avec 120 morts de plus, Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, veut mettre l’accent sur la lutte contre l’alcoolémie en abaissant le taux légal pour les jeunes conducteurs à titre expérimental. Le taux légal d’alcoolémie va passer ainsi à 0,2g/l par litre de sang pour les permis probatoires, c’est à dire les conducteurs de moins de trois ans de permis ou de deux ans pour les permis en AAC (conduite accompagnée) ou encore ceux qui doivent repasser le permis.

Voir notre page dédié au taux d’alcoolémie jeune conducteur.

Moins d’un verre d’alcool

Ainsi, les jeunes conducteurs seront en infraction dès 0,2g par litre de sang ou 0,1mg par litre d’air expiré. Pour les autres usagers de la route, le taux d’alcoolémie reste quant à lui à 0,5g par litre de sang ou 0,25mg par litre d’air expiré. A ce jour un conducteur sous l’emprise d’alcool risque une amende de 375€ pouvant aller jusqu’à 4500€ avec un retrait de 6 points sur son permis.


Ce bouleversement demandé par de nombreuses associations pour lutter contre le nombre d’accidents mortels va induire qu’en théorie, on ne pourra pas boire du tout puisque un verre d’alcool représente 0,25g/L de sang. Ainsi, le jeune conducteur se verra dans la majorité des cas en infraction dès le premier verre d’alcool consommé. Cela est bien sûr dépendant du poids, de son sexe et de l’absorption de l’alcool par son organisme. Mais mieux vaut ne pas boire quoi qu’il arrive.

verre d'alcool permis de conduire

A ne pas oublier non plus que le taux d’alcoolémie est le plus élevé majoritairement une heure après le dernier verre d’alcool absorbé au cours d’un repas, et que l’alcool ne diminue que de 0,1g/l à 0,15g/l de sang par heure.

Une mesure trop pénalisante pour les jeunes conducteurs ?

De nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer une mesure trop radicale. Il est vrai que les comportements dangereux sont observés avec des gens en état d’ébriété avancé, mais elle a une vocation pédagogique et dissuasive. Le message sous-jacent du ministère de l’intérieur est qu’il ne faut pas boire du tout avant de prendre le volant. Alors pourquoi 0,2 et pas 0 ? On sait que de nombreux médicaments comme des sirops contre la toux peuvent induire une alcoolémie non nulle ou tout simplement l’alimentation traditionnelle.

Toujours est-il que l’on peut perdre son permis en période probatoire avec une bière.

Cette mesure emblématique vient compléter un plan très important annoncé ce lundi 26/01/2015 avec notamment l’interdiction des oreillettes.

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.