logo blog LegiPermis

La visibilité, un point crucial pour les motards

visibilité moto par mauvais temps
La visibilité, un point crucial pour les motards
Mis à jour le 21/07/2014.

Être vu à moto est un point essentiel lorsque l’on sait que la plupart des accidents, particulièrement en ville,  sont dus à ce problème. Une automobiliste qui change de file sans vérifier ses angles morts ou des intempéries qui limitent la visibilité font partie des facteurs accidentogènes auxquels les motards et scootéristes doivent avoir conscience. Rappelons que la moto représente 19% des morts sur la route d’après la prévention routière.

Attention aux angles morts des autres véhicules

angle mort moto
Les motos et scooters ne prenant que peu de place, il est facile de se cacher dans les angles morts des voitures ou des camions. Les angles morts, ce sont ces zones qu’un conducteur ne peut pas voir à l’aide de ses rétroviseurs, et qui ne sont pas dans son champ de vision. C’est pour ça qu’à l’auto-école, on nous apprend à tourner la tête avant de changer de voie sur autoroute par exemple, le but étant de s’assurer qu’il n’y a personne dans notre angle mort. Si ce geste devient un réflexe à force de le pratiquer, malheureusement trop nombreux sont les conducteurs à ne pas y faire attention. En tant que motard, il est donc important d’en avoir conscience, et d’éviter au maximum de rester dans l’angle mort des autres véhicules. Concrètement, il faut montrer qu’on est là et simplifier la tâche aux autres !

.

N’oubliez pas le cas spécifique des camions, lorsque vous êtes derrière une remorque, le chauffeur ne vous voit pas, de la même manière que lorsque vous êtes collé à l’avant de sa cabine (mais ça, c’est plus rare).

Mon astuce simple pour savoir si vous êtes dans un angle mort ou non : regardez les rétroviseurs du véhicule concerné, si vous voyez le regard du conducteur dedans, c’est qu’il peut aussi vous voir !

Les conditions extérieures qui limitent la visibilité

Plusieurs facteurs externes peuvent également considérablement réduire la visibilité d’une moto. Je pense particulièrement à la pluie qui perle sur les pare-brises, ou la luminosité qui descend au moment où le soleil baisse. Ces deux points cumulés sont encore pires. Par mauvais temps, automobilistes et motards ont leurs feux allumés et il peut être difficile de savoir si le phare que l’on voit devant soi est celui d’une moto ou d’une voiture, les deux pouvant alors se confondre aisément dans le trafic.

visibilité moto par mauvais temps

Des accessoires pour être mieux vu

Afin d’améliorer la sécurité à moto, les vêtements dédiés disposent quasiment tous de zones réfléchissantes plus ou moins grandes, mais l’intérêt reste toutefois limité. Vous pouvez améliorer votre visibilité à moindres frais en optant par exemple pour des gilets jaunes fluo qui resteront parfaitement visibles par temps de pluie, et qui disposent en plus de larges bandes réfléchissantes pour la nuit.

veste réfléchissante moto

Pour aller plus loin, quelques fabricants ont une vraie conscience du problème, et développent des systèmes à LED pour améliorer considérablement la visibilité. Certains casques disposent ainsi de LEDs rouges sur l’arrière que vous pouvez allumer ou éteindre à votre guise, comme le modèle Roadstar LED de chez Astone par exemple.

Chez Dane, c’est un blouson Gore-Tex qui est équipé de LED rouges dans le dos, et même de LED blanches sur la poitrine. Voici là un réel complément aux phares de la moto, parfois trop petits pour réellement sortir de la masse. En plus ce système est simple, car il fonctionne sur une batterie rechargeable par USB, et disposant d’une autonomie de près de 15 heures.

veste DaneLynsted option led

Veste DaneLynsted avec option LED

Pour conclure

Lorsque que l’on roule en deux roues, il faut garder à l’esprit que les autres ne vous voient pas forcément du fait de l’espace réduit que vous prenez sur la chaussée. Votre petite taille accentue la prise de risque au niveau des angles morts, et diminue votre visibilité notamment en cas de mauvais temps ou de luminosité réduite. Des solutions existent réduire ce problème, allant du brassard réfléchissant aux systèmes plus complexes luminescents, mais l’essentiel reste l’aptitude à anticiper les événements et repérer les contextes dangereux.

Commentaires (3)

  • Avatar
    lequipement.fr Reply

    Un gilet fluo n’est pas le « complément idéal » de l’airbag Ducati : on ne porte rien par dessus un airbag (gilet ou blouson). Ni sac à dos, ni gilet, qui gêneront le déploiement du coussin.
    Cordialement, La rédaction.

    17 juin 2014 at 18 h 56 min
  • Avatar
    Mika Reply

    si un conducteur ne voit pas le phare de la moto, comment va t il réussir à voir le gilet jaune derrière ?
    être vu ok, tout faire intelligemment ok
    mais apprendre à tous à regarder est aussi important

    7 juillet 2014 at 9 h 50 min
  • Avatar
    lemotardmoyen Reply

    Etre vu.. certes. Encore faut-il que les automobilistes soient en mesure de voir.
    Combien ne regardent pas dans leur rétro avant de changer de file/direction (et je ne parle même pas de l’angle mort) ?
    Combien ont le téléphone à la main ?

    24 juillet 2014 at 16 h 37 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.