logo blog LegiPermis

Feux de brouillard avant et arrière : quand sont-ils obligatoires ?

Feux de brouillard avant et arrière : quand sont-ils obligatoires ?
Mis à jour le 12/01/2017.

La question de la réglementation des phares est essentielle notamment en cas de mauvais temps. Nous avions déjà vu les différences entre les feux de croisement, de position ou de route. Avec l’arrivée de l’hiver, nous allons nous intéressé particulièrement à l’utilisation du feu de brouillard obligatoire autrement appelé phare antibrouillard. Quand faut-il les allumer ? Sous la pluie ? Sous la neige ? La nuit ?

Qu’est-ce que les phares antibrouillard ?

Les feux anti-brouillard sont des organes de visibilité utilisés lors de la dégradation flagrante de la vue du conducteur, abaissement de l’acuité visuelle dû à des problèmes d’intempéries. Ils sont au nombre de deux, de couleur blanche ou jaune à l’avant, et rouge à l’arrière. A l’arrière, ils servent à indiquer la présence d’un véhicule sur la route. Toutefois, ils peuvent constituer une gêne visuelle pour le chauffeur du véhicule qui suit notamment en cas de pluie.

Effectivement, avec une intensité lumineuse de 3 fois plus importante que celle d’un feu de stop, ils sont sûrement une source de désagréments pour les autres. Par contre, à l’avant, ils contribuent à éclairer la chaussée sur une courte distance, avec une luminosité plus intense vers le bas et sur les côtés. L’utilisation des phares antibrouillard est régie par la législation routière, notamment, par l’article R416-7 du Code de la route. De ce fait, l’abus d’utilisation est passible de sanctions.

Quand mettre les feux de brouillard avant ?

Symbole des feux de brouillard avant

Feu de brouillard avant symbole

logo feu de brouillard avant – couleur sur le tableau de bord Vert

En journée, les feux de brouillard avant ne peuvent être allumés qu’en cas de brume épaisse, de pluie torrentielle ou de chute de neige conséquente. Sous la pluie, mais en temps clair, il risque d’éblouir les autres automobilistes. Pendant la nuit, ils sont autorisés sur des routes non éclairées, étroites et sinueuses, quand le temps se dégrade. Dans ce cas, ils sont utilisés en complément des feux de route, ou ceux des croisements.

Quand le conducteur en croise un autre, ou lors d’un dépassement, il est obligé de les éteindre. Au même titre, une fois dans l’agglomération, ils doivent impérativement être éteints. Dans certains pays, seule une visibilité supérieure à 100 mètres permet de les allumer. Il est interdit de les utiliser s’ils sont susceptibles d’aveugler les autres usagers de la route.

Quand mettre les feux de brouillard arrière ?

Symbole des feux de brouillard arrière

feu de brouillard arrière symbole

logo feu de brouillard arrière – couleur sur le tableau de bord Orange

Les feux de brouillard arrière sont destinés à être utilisés uniquement en cas de brume ou de fortes chutes de neige. La circulation dans une nappe de brouillard ou pendant une avalanche de neige est une occasion de les faire fonctionner. Néanmoins, ce n’est pas une mesure obligatoire, et le chauffeur ne peut subir aucune sanction en cas de non-utilisation de ces feux. Par ailleurs, il est interdit de les mettre en marche en saison pluvieuse, ou en cas de visibilité supérieure à 200 mètres, afin de ne pas éblouir les autres usagers.

Dans une caravane, le dernier véhicule est le seul à pouvoir allumer ses feux arrière. Jusqu’à ce jour, l’utilisation de ces organes n’est pas obligatoire, même si de nombreux véhicules en sont équipés.

Quels sont les sanctions pour oubli des phares antibrouillard

Le Code de la route stipule que tous les feux doivent être utilisés à bon escient. Il en est de même des feux antibrouillard, avant ou arrière. Le non-respect de l’utilisation constitue une infraction. Des contraventions de quatrième classe peuvent en découler, et l’amende forfaitaire s’élève à 135 €. Cette sanction peut être minorée en cas de paiement direct, ou dans un délai maximum de 15 jours. La non-application des dispositions ne fait pas l’objet d’un retrait de point sur le permis de conduire.

  • 135€ d’amende
  • Pas de perte de points

Les feux de brouillard peuvent-ils remplacer les feux de croisement ?

En cas de forte pluie, de brouillasse épaisse ou d’avalanche de neige, les conducteurs peuvent substituer les feux de croisement par les feux de brouillard. Ces derniers peuvent être complémentaires aux autres catégories de lumière, comme les feux de position par exemple.

Tout comme les feux de route, l’utilisation n’est pas recommandée dans le cas où ils risquent d’éblouir les autres usagers. Ils ne peuvent remplacer ou fusionner avec d’autres feux, en pleine agglomération, même dans l’obscurité.

Commentaires (13)

  • Avatar
    Guillaume D. Reply

    Je pense qu’il y a une erreur d’interprétation concernant l’utilisation des feux de brouillard avant sur route sinueuse. Ils n’ont pas à être éteints lorsque le conducteur en croise un autre. Seulement, les feux de croisement doivent remplacer les feux de route.
    Extrait du code de la route: « Ils [les feux avant de brouillard] peuvent compléter les feux de route en dehors des agglomérations, sur les routes étroites et sinueuses, hormis les cas où, pour ne pas éblouir les autres usagers, les feux de croisement doivent remplacer les feux de route. »
    On parle bien de remplacer les feux de route par les feux de croisement et nullement d’éteindre les feux de brouillard avant.

    D’autre part, une petite coquille s’est glissée: « Dans certains pays, seule une visibilité supérieure à 100 mètres permet de les allumer. » Il faut vraisemblablement comprendre une visibilité inférieure à 100 mètres!

    2 novembre 2016 at 15 h 46 min
    • Avatar
      Minizarbi Reply

      Non, sur ce que vous citez, il est bien indiqué que les feux de brouillards avant sont autorisés SAUF quand les feux de route doivent être remplacés par les feux de croisement (ils ne sont donc pas autorisés dans ce cas).

      10 octobre 2017 at 17 h 36 min
  • Avatar
    belin Reply

    Bonjour
    Si le bon sens est un élément de la vie courante on doit lire une visibilité inférieure à 100 mètres pour l’utilisation des feux de brouillard dans certains pays…

    13 décembre 2016 at 12 h 49 min
  • Avatar
    GASTINAUX Reply

    En ce moment, dans mon département de la Creuse, je vois de nombreux automobilistes qui roulent avec les anti brouillard. Le temps est clair, pas de pluie ni de brouillard'(sauf à de rares exceptions). Mais rouler avec ces feux en plein jour, avec le soleil, en campagne ou en ville, çà sert à quoi???
    La nuit, ils sont extrèmement gênant pour les conducteurs qu’ils croisent.
    Ce ne sont pas des cas isolés, car j’en vois des dizaines tous les jours. Je suppose que la Police ou la Gendarmerie les voient aussi. Mais apparemment, ils n’interviennent pas, car çà calmerait certainement le jeu.
    Pour moi ce sont des chauffards qui sefichent royalement des autres usagers de la route.

    17 décembre 2016 at 14 h 03 min
    • Avatar
      SIMCAPANHARD Reply

      Bonjour GASTINAUX.
      Je me trouve également en Creuse mais ce n’est pas pour cela que je vous répond.
      Effectivement, nombreux sont les automobilistes par ici et certainement ailleurs, qui roulent constamment
      feux de brouillard en service.
      Les deux raisons parmi tant d’autres auxquelles je pense et qui sont certainement discutables sont :
      1/ Une manière de s’affirmer (la fameuse culture du paraître) en signalant bien aux autres usagers que
      l’auto est le dernier modèle à la mode avec toutes options. Le véhicule statutaire tant vanté par les médias,
      « voir pub opel » par exemple renvoyant avec grand mépris dans le tiers monde celui qui ne peut s’en offrir
      une.
      2/ Les mêmes personnes qui au volant de leur nouveau jouet coûteux ne savent pas à quoi peut servir 4 commandes
      sur 5. Mais rassurons nous, ils savent en général ou brancher l’indispensable téléphone pour occuper le long
      trajet de 400 mètres jusqu’à la boulangerie ou autres.

      Maintenant, quelle utilité de mettre en fonction feux de brouillard avants et feux de croisement puisque l’un des
      effets escomptés est d’éclairer assez bas pour ne pas être ébloui par les « codes » dans le brouillard, neige etc…
      Je reconnais parfaitement leur utilité sur les petites routes.

      A contrario, il y a encore beaucoup de « conducteurs » qui eux persistent à rouler feux éteints dans la pénombre,
      dans le brouillard et dans des véhicules gris.
      En tant que motard, j’étais opposé au feux diurnes, mais dans ce cas leur utilité est incontestable.
      —-Le bon sens amène au bon usage—-

      22 décembre 2016 at 9 h 54 min
  • Avatar
    arriet antoine Reply

    Les feux arrières de brouillards sont trop lumineux

    7 juin 2017 at 22 h 14 min
  • Avatar
    Eric Reply

    Bonjour
    Depuis quelques années sont apparus les phares diurnes sur les véhicules. Si veux ci sont maintenant a led les premiers se positionnaient à la même place que les antibrouillards mais n’en sont pas. Pour faire la différence il faut savoir que les feux de brouillard s’allument au minimum avec les feux de position et donc les feux arrières en même temps. Les feux diurnes de première génération dont je parle s’allument seul. Pour vérifier regardez l’arrière du véhicule. S’il les feux arrière sont allumé se sont donc des antibrouillards. S’il.sont éteints se sont des feux diurnes même.

    13 décembre 2017 at 23 h 57 min
  • Avatar
    REVERSAT Reply

    On voit de plus en plus de conducteurs qui roulent avec les antibrouillards et qui ne les éteignent pas quand ils croisent un autre automobiliste. Je leur fait souvent appel en allumant mes propres antibrouillards. Mais il ne comprennent rien et laissent leurs antibrouillards allumés. Je crois qu’ils ne savent pas les utiliser et pensent, à tord, qu’il peuvent les laisser en continu même s’ils croisent d’autres usagés. C’est extrêmement pénible à supporter. Je pense que la maréchaussée s’en fout royalement et ne leur fait absolument pas la chasse (les gendarmes préfèrent faire des contrôles de vitesse dans des endroits piégeux, ça rapporte plus…).
    J’en profite aussi pour dire que les constructeurs sont aussi en cause puisque vous remarquerez que lorsque les voitures récentes braques pour prendre un virage, l’antibrouillard du côté ou la voiture tourne, s’allume, ce qui a aussi pour conséquence d’éblouir l’usager qui arrive en face. Ce système est une bêtise, qui a bien pu autoriser ça? (Il n’y a pas un mot là-dessus dans le code de la route: autorisé? pas autorisé?)

    11 janvier 2018 at 2 h 51 min
  • Avatar
    Philippe Marécal Reply

    Il m’est arrivé effectivement de constater l’allumage d’un feu de brouillard du côté où le conducteur braque;au début je croyais à un dysfonctionnement.Il est vrai que cela ne sert à rien.Par contre pour ce qui est de l’éblouissement,les feux de brouillard sont moins éblouissants que ceux de croisement.Mon attitude est la suivante:si brouillard faible à moyen de jour en ville,feux de position +feux de brouillard; de nuit si brouillard faible à moyen feux de croisement,si brouillard épais feux de croisement+feux de brouillard

    21 janvier 2018 at 16 h 34 min
  • Avatar
    Alex Reply

    Les constructeurs appellent cela « corner light » ou autre joyeux anglicisme…
    Ce système existe au moins depuis 2005 (j’avais eu un Modus de location tout neuf suite à une panne de mon véhicule) mais se généralise depuis deux ou trois ans.
    Il faut bien trouver comment se démarquer visuellement pour les constructeurs! (clignotant à défilement… qui ne clignotent plus du coup, éclairage Full LED qui projette un faisceau blanc polaire brûlant la rétine du moindre étourdi ayant le malheur de regarder dans leur direction… et notre super génial « corner light »!)
    Typiquement gênant lorsque l’on attend pour s’engager à un giratoire et que les véhicules engagés sortent à l’endroit où vous patientez… vous êtes pile dans l’axe et ne pouvez plus voir la circulation dans le giratoire… on n’arrête pas le progrès de nos jours…

    21 février 2018 at 18 h 32 min
  • Avatar
    Daniel Cussac Reply

    Question
    J’ai un phare qui ne marche pas.
    Autrement dit, je suis borgne en code et en phare.
    Puis je allumer mes anti brouillard pour la sécurité (en attendant la réparation) ?
    Merci

    7 janvier 2019 at 21 h 42 min
  • Avatar
    hyvernaud Reply

    Bonjour , ma question posée et , est-il obligatoire d’avoir un feux anti brouillard à l’arriere.

    22 mai 2019 at 13 h 23 min
  • Avatar
    sylvain Reply

    bonjour ,il me semble qu il y a un certain temps que les feux anti brouillard étaient strictement interdis lorsque ils étaient associer avec les feux de route (puisque sur les ancienne voitures ils s éteigne quant on allume les feux de route) et qu ils devaient obligatoirement être associer avec les feux de croisement
    alors la loi change ou chaque un interprète a sa manière ?

    12 juillet 2019 at 14 h 14 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.