logo blog LegiPermis

Bonus-Malus, le calcul, comment ça marche ?

bonus - malus, comment ça marche ?
Bonus-Malus, le calcul, comment ça marche ?

Au moment d’évoquer le coût d’une assurance auto, le bonus-malus est un critère essentiel afin de représenter au mieux l’historique de conduite d’un assuré. Il permet de faire varier à la hausse ou à la baisse le tarif de la cotisation d’assurance que vous devez chaque année. Ce coefficient suit le conducteur, même en cas de changement de véhicule ou d’assurance en France. Au début ce coefficient est de 1 puis varie au fil du temps à chaque date anniversaire de la date d’échéance du contrat. C’est un élément central au moment de faire votre devis d’assurance auto.

Quels sont les accidents pris en compte ?

Le bonus-malus est un système de modulation « réduction-majoration » de la prime de référence de votre assurance auto en fonction des sinistres. Les accidents pris en compte sont ceux dont vous êtes partiellement ou totalement responsable. Si l’accident est le fait d’un tiers, ce sinistre ne modifiera pas le coefficient. La période prise en compte dans le calcul du bonus-malus est celle des 12 mois précédant les 2 mois avant l’échéance annuelle du contrat.

Le coefficient bonus-malus n’est pas modifié dans les cas suivants :

  • Lors d’un accident provoqué par un cas de force majeure comme les catastrophes naturelles.
  • Lorsque les garanties « vol », « incendie » et « bris de glace » seules sont impliquées.
  • Lors d’un accident par la responsabilité d’un tiers.

Calcul du bonus

Sans accident responsable vous pourrez cumuler 5% de bonus par an jusqu’à un maximum de 50%, ce qui correspond à un montant de prime d’assurance divisé par 2. Ce pourcentage est relatif à l’année précédente, il faut donc 13 ans pour atteindre ce bonus maximum. Chaque année, on diminue de 5% le coefficient de l’année précédente. Il existe des calculatrices de bonus-malus comme le propose Mon-Bonus-Malus.fr. Voici le tableau de calcul du bonus d’assurance auto :

Nombre d’années sans accident 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
Coefficient bonus 1 0,95 0,90 0,85 0,80 0,76 0,72 0,68 0,64 0,60 0,57 0,51 0,50

Exemple du calcul d’un bonus auto

Vous n’avez pas eu d’accident responsable depuis 5 ans, vous êtes donc dans la 6ème année et votre coefficient est de 0,76. Votre cotisation de base est de 600€, vous paierez donc  : 600 x 0,76 = 456€.

Calcul du malus

Une majoration de 25% est appliquée pour chaque sinistre où vous êtes responsable. Le coefficient de l’année précédente sera multiplié par 1,25 lors d’une responsabilité totale et 1,125 pour une responsabilité partielle. Le malus maximal est de 3,5.  Néanmoins en cas de sinistres avec des circonstances aggravantes comme la conduite en état alcoolique, le délit de fuite ou la suspension de permis, un malus supplémentaire peut être appliqué par l’assureur.

Malus par an

  • Accident responsable : x 1,25
  • Accident partiellement responsable : x 1,125

Au bout de 2 ans sans sinistre, un malus supérieur à 100% reviendra  à 100%. Aussi, si vous êtes au bonus maximum depuis au moins 3 ans, c’est à dire 0.50 (50%) et que vous commettez un accident responsable, vous n’aurez aucun malus et conserverez votre bonus maximum.

Voir assurance auto conducteur malussé.

Exemple du calcul d’un malus auto

Vous avez commis une infraction, un défaut de priorité par exemple, et vous êtes responsable d’un accident la première année de votre vie d’assuré auto. Votre prime de base est de 500€. La deuxième année votre coefficient de malus sera de : 1,25 et votre cotisation annuelle d’assurance auto de : 500 x 1,25 = 625€.

 

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Commentaire (1)

  • MUZET Monique Reply

    Je bénéficie, depuis plus de 13 ans, d’un bonus à 0,50, dit « Bonus à vie » par mon assurance. Celle-ci peut-elle me radier en cas d’accident responsable…ou non responsable ???? Merci de votre réponse,

    7 septembre 2015 at 12 h 14 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.