logo blog LegiPermis

Comment décote une voiture électrique ?

Décote d'une voiture électrique : quelle est la vitesse de dépréciation ?
Comment décote une voiture électrique ?

On a coutume de dire qu’une voiture neuve thermique perd un quart de sa valeur la première année après sa mise en circulation. Qu’en est-il d’une voiture électrique ? La décote est-elle plus rapide qu’une essence ou une diesel ? Nous allons examiner les raisons qui pourraient expliquer les différences dans l’évaluation de la cote d’un véhicule électrique.

Les voitures électriques décotent plus vite

Oui, c’est un fait. Une voiture électrique décote plus vite qu’une voiture thermique.

On estime en moyenne qu’une voiture électrique décote 50% plus vite qu’une voiture essence et environ 20% plus vite qu’une voiture diesel.

Ainsi, une Peugeot e208 neuve à 32 300€ verra sa valeur baisser de 45% en 3 ans avec une cote de 17 765€, là où une équivalente essence au même prix n’aura perdu que 30% avec une valeur résiduelle à 22 610€.

Évidemment, ceci est une moyenne pour un kilométrage équivalent.

Quels sont les facteurs de la décote d’une voiture électrique ?

  • Quelques facteurs influençant la dépréciation : la marque et le modèle du véhicule, la demande sur le marché de l’occasion, la durée de vie de la batterie ou l’arrivée de nouveaux modèles sur le marché.
  • Conservation de la valeur par les voitures haut de gamme : les voitures électriques haut de gamme, comme les Tesla, ont tendance à mieux conserver leur valeur.
  • Incertitudes concernant l’avenir des voitures électriques : notamment en ce qui concerne les infrastructures de recharge et les politiques gouvernementales, peuvent également influencer la décote.
  • Marché mouvant : l’offre croissante de voitures électriques d’occasion et l’évolution rapide du marché du neuf, notamment en ce qui concerne les capacités des batteries, peuvent également contribuer à la dépréciation des voitures électriques. Si l’offre de voitures électriques d’occasion dépasse la demande, cela peut faire baisser les prix. Certains modèles comme la Renault Zoe et la Nissan Leaf sont très présents en nombre sur le marché de l’occasion et peuvent constituer de bonnes affaires malgré un faible kilométrage.
  • Impact des aides gouvernementales : les aides notamment la prime à la conversion et le bonus écologique peuvent faire baisser la cote la revente. Parfois, il est clairement plus intéressant d’acheter un modèle neuf avec une batterie neuve et des technologies plus matures (autonomie, différence de capacité de la batterie en hiver / été, vitesse de recharge etc.)
  • Incertitude sur la durée de vie de la batterie : la batterie est le composant clé d’une voiture électrique, et sa durée de vie est une préoccupation majeure. Le coût de remplacement de la batterie d’une voiture électrique peut être élevé. Si une voiture électrique d’occasion approche de la fin de la durée de vie de sa batterie, cela peut réduire sa valeur de revente, ce qui accélère la dépréciation. On estime en 2023 que la batterie vaut pour 30% du prix de la voiture électrique, contre près de 60% en 2017 (source: Martin Placek sur Statista). Cette proportion devrait être de 19% en 2030, selon la même estimation.
Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
aldo padpo
aldo padpo
5 mois il y a

bonjour,
l’absence dun controle technique pour les vehicules 100% electriques ( scooters , motos , autos ect ) , ainsi que d’une cote argus ne va pas arranger une revente de ces vehicules !