logo blog LegiPermis

A 200km/h après un stage de récupération de points

200km/h exces de vitesse après un stage récupération de points
A 200km/h après un stage de récupération de points

L’histoire est insolite, elle se déroule où l’infraction a été enregistrée, sur une autoroute près de Phalsbourg, en Moselle. Un jeune en permis probatoire rentrait de son stage de récupération de points, lorsque les gendarmes l’ont flashé à 200km/h sur une portion limitée à 130km/h, tout de même ! Au delà de l’anecdote, il faut revenir un peu plus sur le sens d’une telle infraction et la nature même du stage. Analysons ce cas d’un peu plus près.

Flashé à 200 km/h en rentrant du stage

Il faut noter que le jeune était en permis probatoire. Les limitations de vitesse pour les jeunes conducteurs sont fixées à 110km/h sur autoroute. Son excès de vitesse est donc ici un dépassement de près de 90 km/h, une infraction au Code de la route qui est une contravention de classe 5 voire un délit en cas de récidive. Les gendarmes ont immédiatement fait une rétention du permis de 72h et qui sera associée à une suspension de permis.

De toute façon et en tout état de cause, dans ce cas précis, un excès de vitesse de 50km/h ou plus entraîne une amende de 135€, la perte de 6 points de permis ainsi qu’une suspension de permis allant jusqu’à 6 mois. Il rentre directement dans la législation des grands excès de vitesse.

De plus dans le cas d’un jeune conducteur en permis probatoire à 6 points (durant la première année ou si le permis reste à 6 points après une infraction la première année), la perte de 6 points (ou 8 en une fois), entraîne de fait, l’invalidation du permis de conduire pour solde nul avec impossibilité de sauver son permis.

Le stage : ce qu’on y fait

On pourrait ici remettre en cause la nature même du stage de récupération de points mais il faut aller plus loin. Le stage est d’abord un stage de sensibilisation à la sécurité routière où l’objectif est la prise de conscience individuelle, ce n’est pas une leçon de morale. Il s’agit de discussion, de débat, d’écoute, de réflexion. De plus, quand un participant est un peu « obtu », dirons-nous, il est parfois difficile de le faire changer d’avis notamment sur les idées préconçues que l’on peut avoir sur la politique de sécurité routière en France (« pompe à fric », « état policier » etc.)

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

A noter que cette histoire n’est pas un cas isolé, nous avions déjà relaté un excès de vitesse en allant à un stage il y a quelques temps. Ce dernier avait peut être peur d’être en retard, alors que celui là était pressé de rentrer chez lui.

 

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.