logo blog LegiPermis

Renault : la voiture autonome pour 2020

Renault voiture autonome niveau 4 pour 2020
Renault : la voiture autonome pour 2020

Nous l’avons évoqué à plusieurs reprises, la voiture autonome est un enjeu majeur pour la mobilité de demain. Le constructeur français Renault l’a bien compris en faisant l’acquisition des activités françaises du groupe américain Intel dans la Recherche et Développement. Pour Renault, la voiture de demain sera : électrique, connectée et autonome. Et pour le constructeur automobile français, demain commence en 2020 !

Intel R&D à Toulouse

Ce sont près de 400 salariés du géant américain basés à Toulouse et sur la technopole Sophia Antipolis qui seront rattachés au groupe Renault. Ces ingénieurs de haut niveau sont spécialisés dans l’informatique embarquée notamment en vue pour faire évoluer le vieillissant système R-link pour mettre à jour les véhicules à distance, proposer des services complémentaires ainsi que pour préparer le déploiement des premières voitures autonomes sur le marché. Les premiers modèles significatifs sont d’ailleurs attendus pour l’année 2020 du coté de la marque au losange.

La première voiture autonome pour 2020 en niveau 4

C’est une véritable accélération sur la technologie des voitures sans chauffeur pour le géant français. Renault prévoit pour 2020, la mise en circulation de sa première voiture autonome. L’acquisition de cette division d’Intel permettra, d’après les propres mots du constructeur français, de gagner en 3 et 5 ans de développement technologique sur la question de la voiture autonome connectée.

Renault Espace autonomous drive

Source : Julie Thoin-Bousquié – L’Usine Nouvelle – Youtube

6 voitures Renault roulent déjà sur les routes françaises et allemandes en vue de lancer sa nouvelle gamme de véhicules autonomes de niveau 4 d’ici 2020 (niveau 4 européen OICA). Ces véhicules permettront de libérer du temps pour les conducteurs dans des situations de conduite « ennuyeuses » comme les bouchons ou l’autoroute. A terme, tous les modèles de Renault seront concernés par cette technologie « eyes off, hands off » (« sans les yeux, sans les mains »), qu’il s’agisse de véhicules de tourisme ou d’utilitaires.

Pour montrer son avancement sur la technologie de la voiture autonome, Renault a invité quelques journalistes à rouler à proximité de Paris à bord d’un Espace autonome qui roulait sans aucune intervention humaine sur une voie rapide. En sortant de cette « zone autorisée », un compte à rebours d’une minute intervenait, invitant le conducteur à poser ses mains sur le volant pour reprendre le contrôle du véhicule.

Intérieur Renault Espace voiture autonome

Source : Julie Thoin-Bousquié – L’Usine Nouvelle – Youtube

Ces modèles de tests sont équipés de 3 LIDAR (télédétection laser « Light Detection and ranging »), 1 radar de longue portée, 4 radars de coin, 1 caméra tri-focale, 4 caméras round-view et 20 capteurs ultrasons.

Niveau 5 : pas pour demain

La vraie voiture autonome de niveau 5 « Driverless », est un projet ambitieux qui ne pourra être déployé à court terme. Certains parlent des premiers modèles pour 2025 et cet horizon reste encore flou. Renault a annoncé travailler sur des véhicules autonomes de niveau 5 en partenariat avec Transdev notamment pour les transports en commun ou pour les taxis pour concurrencer notamment la société Uber ou autres GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

 

Source de l’image à la une : AFP.

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.