logo blog LegiPermis

Pokemon GO au volant sur la route : grave danger !

Pokémon Go : danger sur la route
Pokemon GO au volant sur la route : grave danger !

C’est le phénomène de société de cet été 2016. Le jeu Pokemon GO, à base de réalité augmentée, connait un succès retentissant sur les smartphones en devenant l’application la plus téléchargée de tous les temps d’après les statistiques de SurveyMonkey Intelligence dés sa première semaine de lancement sur iOS et Android. En France, vous avez surement vu des attroupements de « chasseurs » à la recherche du dernier Pikachu, Mew ou Métamorph. Néanmoins quand on parle de sécurité routière et de smartphone au volant, l’amusement laisse la place au scepticisme voire à l’inquiétude. Il est temps de tirer la sonnette d’alarme !

Une tendance très préoccupante


Depuis quelques semaines les accidents de la route se multiplient comme avec cet athlète paralympique. Pas surprenant tant les français sont des mauvais élèves en matière d’utilisation du téléphone au volant. D’après l’association 40 millions d’automobilistes, près de 3,4 millions de français joueraient à des jeux au volant. « Attrapez les tous », une devise très dangereuse tant la dangerosité de ce genre de pratique est avérée.

Évaluation du risque

  • Le smartphone pour appeler (mode vocal) : multiplication du risque d’accident par 3,
  • Le smartphone pour envoyer un SMS : multiplication du risque d’accident par 23.

L’utilisation du téléphone en utilisant une app serait plutôt à ranger dans cette 2ème catégorie d’utilisation c’est-à-dire un risque d’accident multiplié par 23. Conscient du danger, le développeur du jeu Niantic (et non Nintendo) a mis en place un message au lancement de l’application « Ne joue pas à Pokémon GO en conduisant ». Le développeur est allé encore plus loin en s’engageant à ne mettre aucun Pokémon aux abords des autoroutes.

Les sanctions pour jouer au volant

Jouer au volant vous expose aux mêmes sanctions que l’usage du téléphone au volant, c’est-à-dire une contravention de classe 4 avec un retrait de 3 points et une amende de 135€. Même la simple utilisation du téléphone tenu en main pour vérifier l’état de sa batterie est sanctionnable par les forces de police ou de gendarmerie.

Pokémon go au volant : interdit

Ce genre de pratique est dramatique. Nous vous invitons à faire passer ce message de responsabilité à tout le monde le temps que la « hype », comme on dit, retombe un petit peu.

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.