logo blog LegiPermis

Interdiction des vitres teintées : colère des automobilistes et des associations

Interdiction des vitres teintées, colère des automobilsites
Interdiction des vitres teintées : colère des automobilistes et des associations
Mis à jour le 12/01/2017.

Chaque année en France, 160 000 véhicules sont équipés de vitres teintées. Cependant, depuis le 1er janvier 2016 une nouvelle restriction les concernant est entrée en vigueur. Après l’interdiction d’utiliser le kit mains libres au volant, ce sont bientôt les vitres teintées qui vont disparaître.

MAJ 01/01/2017 : interdiction des vitres teintées à l’avant depuis le 1er janvier 2017.

L’interdiction des vitres teintées mise en place depuis le 1er janvier 2016

L’interdiction porte sur les vitres latérales avant du véhicule. Ces dernières ne pourront être teintées au-delà de 30 %, ce qui représente la teinte de base des vitres des véhicules de série. Les autorités rapportent que lorsqu’un véhicule est équipé de vitres teintées, il leur est plus difficile de remarquer des infractions comme l’usage du téléphone au volant ou l’absence de port de la ceinture de sécurité. Cela rendrait donc les contrôles routiers moins efficaces.

Ils soulignent aussi le fait que lorsqu’un automobiliste possède des vitres teintées, les autres conducteurs (automobilistes ou motards) ne peuvent pas établir de contact visuel avec lui. Ne sachant pas s’ils ont été vus, cela peut engendrer des accidents. Même si la loi est entrée en vigueur le 1er janvier, les sanctions ne seront prises qu’à partir du mois de juin. Les contrevenants s’exposeront à 135 euros d’amende ainsi qu’à un retrait de 3 points sur leur permis de conduire.

La colère des automobilistes et des associations de consommateurs

Selon l’association « 40 millions d’automobilistes », cette nouvelle loi pourrait provoquer la perte de 1800 emplois dans le domaine du vitrage de voiture. En effet, les professionnels de ce secteur craignent de voir leur chiffre d’affaires baisser de 20 à 25 % avec l’interdiction des vitres teintées. Comme la plupart des véhicules de série sont déjà livrés avec des vitres teintées à 30 % (la limite légale), les professionnels du vitrage de voiture ont peur de voir leur métier disparaître.

Du côté des consommateurs, l’obligation de remplacer les vitres teintées par des vitres normales va engendrer des frais, alors que certains d’entre eux ont déjà déboursé jusqu’à 600 euros pour équiper leur voiture de vitres teintées. Nombre d’entre eux avaient opté pour des vitres teintées pour protéger leur intimité, ils sentent donc, aujourd’hui, que celle-ci n’est pas respectée. Plusieurs automobilistes ont d’ores et déjà déclarés qu’ils ne respecteraient pas cette nouvelle interdiction.

En partenariat avec l’Argus.fr.

Commentaire (1)

  • Avatar
    Raingeard Reply

    Bonjour, ai eu la mauvaise surprise en passant le contrôle technique de mon vehicule aujourd’hui, d’apprendre que je roulais depuis plus d’1 an en infraction. Ai fait teinter les vitres avant de mon véhicule à 35% de TLV en 2013 homologué en cette période chez un professionnel car ayant eu une rupture d’anévrisme, étais très gênée par la luminosité et pour moi cette solution fût du bonheur pour éviter les migraines. Malgré les lunettes de soleil sans ses films de vitrage, me sentais agresser par la luminosité qui pour moi devenait insupportable. A l’heure d’aujourd’hui je trouve dommage que suite à des problèmes relatifs au confort de la santé, des dérogations à part celles mentionnées dans le décret, ne puissent pas êtres prises en compte par son médecin traitant et de n’avoir comme solution de faire retirer ses films… A la limite les frais je m’en fout ce qui importe dans mon commentaire c’est la santé de certains non prise en considération… c’est de la discrimination !!!

    20 avril 2018 at 21 h 11 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.