logo blog LegiPermis

Limitation de vitesse à 30km/h à Grenoble en 2016

limitation de vitesse à 30km/h à grenoble
Limitation de vitesse à 30km/h à Grenoble en 2016

A partir de 2016, la limitation de vitesse à Grenoble sera de 30 km/h en ville. En se basant sur une disposition de la loi de transition énergétique permettant aux maires de définir une vitesse maximale inférieure à la limitation de 50 km/h légale, la ville de Grenoble veut protéger les plus fragiles tant sur le plan de la sécurité routière que de la pollution. L’opération est baptisée : « Métropole apaisée« .

50 km/h sera l’exception à Grenoble

L’ensemble de l’agglomération de Grenoble est concernée par cette mesure voulue par la maire Eric Piolle EELV d’ici la mi-2016. 30 km/h sera la règle, et 50 km/h, l’exception, précise Yann Mongaburu (compte twitter), vice-président en charge des déplacements dans la métropole grenobloise, principal artisant de ce boulversement. Il ne s’agit pas de zones limitées à 30 mais bien d’une généralisation. Seuls les grands axes et boulevards au sud de Grenoble et quelques axes périphériques resteront limités à 50 km/h. Au début il ne sera pas question de sanctionner avec une infraction pour excès de vitesse, des radars pédagogiques préviendront néanmoins les automobilistes en douceur. Une nouvelle signalisation avec des panneaux dédiés sera progressivement déployée.

Le maire de Grenoble Eric Piolle, qui se déplace en vélo électrique dans sa ville, a réussi à rallier à sa cause les traditionnels alliés et adversaires politiques réticents de gauche à droite (du PCF à certains élus LR). Il y aura certainement un coût politique à payer, certains pointent du doigt la réticence générale des automobilistes. Sans acceptation, pas de bonnes mesures diront certains. En tout, ce sont plus de 40 communes de l’agglomération grenobloise qui participeront à l’opération « Métropole apaisée ». Seules 6 communes ont pour l’instant refuser d’adhérer à la mesure.

Les participants de cette réduction de la vitesse en ville tentent de convaincre les réticents en argumentant que cela ne changera en rien, la vitesse moyenne passant de 18,9 km/h à 17,3km/h, documents à l’appui.

Vitesse moyenne en ville avec la limitation à 30 km/h

Source : ville30.org

Protéger les plus fragiles et lutter contre la pollution

L’objectif de cette mesure est double. Protéger d’abord les plus fragiles, les enfants qui se rendent à l’école, les personnes âgées lorsqu’elle sortent dehors pour faire leurs courses en donnant plus d’importance aux transports en commun ainsi qu’aux vélos.

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Sur le plan strict de la sécurité routière, passer de 50 km/h à 30 km/h, c’est diviser la distance de freinage par 2. Dans  un choc frontal à 50 km/h, 45% des pitons décèdent. Ce chiffre tombe à 5% pour une vitesse à 30 km/h.

L’autre motivation est d’ordre purement écologique. Il s’agit de libérer les centres villes de la circulation auto et moto, afin de faire baisser les émissions de CO2 en réduisant le nombre de voitures et les embouteillages avec à la clé des gains de temps pour les habitants. Il est vrai que la cuvette grenobloise est l’une des villes les plus polluée de France. Moins de voitures, plus de vélos, moins de polémiques ? Pas certain.

 

Crédit photo : Christophe Roudet

 

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.