logo blog LegiPermis

Parking : la tarification au quart d’heure

facturation parking au quart d'heure 1er juillet 2015
Parking : la tarification au quart d’heure
Mis à jour le 25/08/2015.

C’est l’autre mesure qui concerne les automobilistes en ce 1er juillet 2015 avec l’interdiction des oreillettes et l’abaissement de l’alcoolémie pour les jeunes conducteurs. Il s’agit de la mise en application de la tarification au quart d’heure pour tous les parkings définit par l’article 113-7 de la loi n°2014-344 du 17 mars 2014 autrement appelée « Loi Conso ». Jusqu’à maintenant une heure entamée était une heure facturée.

Un double objectif initialement

Cette loi initiée par le ministre de l’Economie sociale et solidaire et à la Consommation de l’époque, Benoît Hamon, avait initialement un double objectif :

  • Payer moins pour se garer et rendre du pouvoir d’achat. Ne plus être facturé une heure quand on reste moins.
  • Faire un turn-over plus rapide avec à la clé moins de véhicules cherchant une place, et donc un bienfait écologique.

Dans la pratique les tarifs ont encore augmenté

Si dans bien des situations, comme dans le cas où l’on reste 1h et 4 minutes, la facturation au quart d’heure est plus avantageuse pour l’automobiliste, il n’en demeure pas moins que le tarif de l’heure de parking a considérablement augmenté en 2 ans. Comme le révèle une étude d’UFC-Que Choisir basée sur environ 50% des places de parking de France (588 parkings en tout), le prix des parking a en effet augmenté en moyenne de 7,5% sur ces deux dernières années. Pire, les parkings auparavant facturant à l’heure qui ont anticipé le passage à la tarification au quart d’heure aurait augmenté leurs tarifs en moyenne de 25%.

Le prix moyen d’une heure de parking en France est passé de 1,90€ à 2,04€. A Paris, ce prix est de 3,04€ en moyenne.

Parmi les villes qui ont le plus augmenté leurs tarifs, on retrouvera :

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Deux villes n’ont pas augmenté leurs tarifs : il s’agit de Grenoble et Nancy. On rappellera que ces tarifs sont le fait d’entreprises privées, même si la municipalité a son mot à dire. Dans beaucoup de grandes communes, des places de stationnement ont disparu afin de désengorger les rues. A Paris, ce sont près de 90 000 places de parking qui ont disparu depuis 2005. Les parkings privés sont plus que jamais un passage obligé pour les automobilistes et les motards qui veulent stationner intra-muros.

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.