logo blog LegiPermis

Résultat du passage à 70km/h sur le périphérique à Paris

passage de 80 à 70km/h bilan positif à paris
Résultat du passage à 70km/h sur le périphérique à Paris
Mis à jour le 19/08/2015.

Mesure longtemps réclamée depuis plus de 10 ans par la mairie de Paris sous le mandat de Bertrand Delanoé, la limitation de vitesse est passée de 80 à 70km/h sur le périphérique Parisien depuis le 10 janvier 2014 et les autorités ont livré un bilan plutôt très positif en écho à notre première analyse d’il y a quelques mois qui révélait près de 37% de bouchons en moins. C’est donc l’heure du bilan. Déjà contesté ?

Moins d’accidents de la route

Evidemment lorsque l’on parle de limitations de vitesse, la première des préoccupations reste la sécurité routière et la baisse globale de l’accidentologie. A ce titre la préfecture de Police dévoile que le nombre d’accidents a baissé de 15,5% (627 accidents en 2014 contre 742 l’année précédente). Des statistiques à qui vont dans le sens contraire de la région qui constate une augmentation de l’accidentologie en île-de-France de 5% en 2014. Le nombre de blessés a quant à lui baissé de ce même ratio de 15% sur cette même période.

Certains pourront pointer du doigt, notamment les associations de défense des automobilistes, que le nombre de morts a en revanche lui augmenté passant de 4 à 7. Ces chiffres étant très limités, on ne peut donner de conclusions statistiques à ce stade pour la mortalité.

Une vitesse moyenne plus rapide aux heures de pointe

Cela peut paraître paradoxal et nous l’avions déjà relevé dans notre précédent article, c’est l’augmentation de la vitesse moyenne lors des heures des pointes par la réduction de l’effet accordéon. La vitesse moyenne sur le tronçon a progressé de 18%, passant de 32,6km/h à 38,4km/h. D’après la mairie de Paris, cela constitue une réduction du temps de trajet de 15% le matin et 5% le soir.

Une pollution sonore en baisse

Les volumes sonores mesurés correspondraient à une baisse du trafic d’un quart la nuit et de 10% la journée. On compte près de 100 000 personnes qui vivent le long du périphérique parisien, cette donnée n’est donc pas à prendre à la légère quand on connaît les conséquences du stress sur la santé publique. Il faut néanmoins nuancer ces données avec le fait que des dispositifs anti-bruit ont déjà été installés sur près de 10% du parcours.

L’impact environnemental pur, n’a en revanche pas été évoqué et est toujours en cours d’analyse.

bilan-70kmh-peripherique-paris

Une explosion des infractions

C’est sur ce point que les associations de défense des automobilistes risquent de tiquer. En 2014, le nombre d’infractions constatées augmenté de 350%. Il faut ajouter à cela que le nombre de radars automatiques est passé de 7 à 16, ceci expliquant certainement cela.

La prochaine étape : limiter la vitesse à 50km/h la nuit ?

Christophe Najdovski, l’adjoint du maire de Paris veut aller plus loin et propose de limiter cette vitesse à 50km/h de 22h à 7h du matin. Une proposition qui a été pour l’instant écartée par Mme Hidalgo  mais qui pourrait très bien revenir sur le devant de la scène à l’horizon des prochaines municipales. Elle estime à ce titre qu’il ne faut pas passer les limites de l’acceptabilité des mesures prises.

 

Crédit photo : Manu.1421, photo modifiée.

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.