logo blog LegiPermis

Passer le code au lycée, c’est bientôt peut-être

passer le code de la route au lycée
Passer le code au lycée, c’est bientôt peut-être
Mis à jour le 09/06/2016.

Alors que le projet de loi Macron qui a pour objectif de moderniser l’économie française est toujours en cours d’examen à l’assemblée nationale, un amendement a été proposé et adopté concernant le passage du code de la route au lycée. L’un des objectifs du gouvernement est de réduire le délai et les coûts pour passer le permis de conduire et tout indique que les lycées pourraient permettre de préparer et à terme de passer le code de la route.

Une démarche volontaire hors du temps scolaire

Voici déjà, ce qui est prévu en matière de formation à la route à l’école :

  • Au primaire : APER Attestation de Première Education à la Route.
  • Au collège : ASSR 1 Attestation Scolaire de Sécurité Routière de niveau 1
  • Au lycée : ASSR 2 Attestation Scolaire de Sécurité Routière de niveau 2

L’amendement en question vise à la préparation et la présentation au code de la route dans les locaux des lycées, pour les élèves volontaires et en dehors du temps scolaire. L’objectif est clairement de libérer les instructeurs pour qu’ils puissent se concentrer sur l’épreuve pratique et donc de réduire à terme les délais de passage du permis de conduire. L’effet qui en découlerait serait bénéfique aussi pour le prix du permis de conduire. Rater son permis, c’est en moyenne attendre 3 mois pour le repasser, une période durant laquelle les acquis de l’élève s’évaporent comme neige au soleil si ce dernier ne prend pas des heures supplémentaires de conduite.

L’objectif est donc double, voir triple. Augmenter le pouvoir d’achat, inclure plus vite les jeunes dans la vie active et assurer une meilleure formation pratique à la conduite.

Des débats loin d’être terminés

Si cet amendement a été voté en première lecture, il n’en demeure pas moins que les discussions ne sont pas terminées entre les deux assemblées. L’opposition UMP est contre et préférerait confier l’examen de la conduite à des organismes privés agréés à la manière des stages de récupération de points avec des centres agréés par les préfectures. Philippe Colombani, député PS à l’origine de l’amendement, ne croit pas en cette mesurette, mais veut plutôt sur des mesures fortes et nationales.

 

Crédit photo : John Weiss, photo modifiée.

Commentaire (1)

  • Avatar
    lydie Reply

    bonjour, mon fils a loupé son permis le 7decembre 2016 ,j’ai payè 95 euros j’ai lu la loi de octobre 2015 ,je leur est demander un remborsement il m’ont repondu « vous vous etes inscrit avant la loi donc sa ne fonctionne pas  » donc je me pose la question es ce vrai ,vu qu’il n’y a rien marquè de cela sur la loi . pouvez vous me repondre assez rapidement svp merci.

    21 décembre 2016 at 15 h 08 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.