logo blog LegiPermis

Des amendes spéciales pour les vélos

Des amendes spéciales pour les vélos
Des amendes spéciales pour les vélos

En matière de sécurité routière, nous avons souvent vu que la question des 2 roues motorisés est essentielle avec 1,9% du trafic pour 24% des tués. Qu’il s’agisse d’être vu, de voir ou d’anticiper avec l’usage du clignotant en ce qui concerne les automobilistes, des équipements spéciaux ou encore de l’état des routes avec les ralentisseurs, la problématique est souvent mise en avant avec raison.

Le problème du vélo est une question complémentaire, mais qui n’est pas négligeable. Le CNSR (Conseil National pour la Sécurité Routière) pointe du doigts une augmentation de la mortalité de 6% des vélos en 2014. Ces derniers représentent en effet 5 % des morts sur les routes et 15 % des blessés graves. En se basant sur l’expérience de la ville de Strasbourg, le conseil national de la sécurité routière préconise de verbaliser systématiquement les vélos à l’échelle nationale alors que cette pratique était rare auparavant.

Un bilan 2014 négatif

Avec cette augmentation de 6%, ce qui représente un total de près de 150 tués supplémentaires par an tout de même, la sécurité routière se devait de réagir et de proposer des mesures pour les vélos qui ne respecteraient pas le code de la route. Et ils sont nombreux à penser qu’ils ne risquent rien en roulant sur les trottoirs ou en grillant un feu rouge, ils seraient prêt de 44% à penser qu’ils ne sont pas punissables. Depuis 2012, la ville de Strasbourg a connu une baisse des accidents à vélo de 37% depuis la mise en place d’un dispositif avec des amendes dédiées aux cyclistes. Bien qu’il soit trop tôt pour juger de l’efficacité probante de la mesure, il est clair qu’il suffit de se balader à Paris pour voir les comportements quasi-systématiques des cyclistes. Et leur nombre ne va pas décroître, si on en croit les dernières déclarations en matière d’écologie de la maire de Paris Anne Hidalgo entre autres. Ces dernières années, le nombre de cyclistes a par exemple augmenté de 400% dans la capitale.

statistiques accident de vélos en France

La question du casque à vélo est aussi importante. Nous avons vu d’ailleurs que c’est à faible vitesse et donc en ville qu’il serait le plus efficace. Aujourd’hui, il n’est toujours pas obligatoire en France. Le CNSR préconise à cet effet une campagne de sensibilisation autour du casque.

Quelles amendes pour quelles infractions ?

C’est la grande question. Bien que l’avis du CNSR n’a aucune valeur de loi ou de décret, l’assemblée nationale va examiner un projet de loi visant à verbaliser systématiquement les cyclistes avec des amendes aux montants adaptés. L’idée serait de proposer des amendes divisées par 2 (au moins en ce qui concerne les infractions de 4ème classe), ce qui pourrait entraîner à terme un problème d’égalité devant la loi et être retoqué au niveau du conseil constitutionnel.

Aujourd’hui voici les 3 grandes catégories d’infractions à vélo :

  • Contravention de 1ère classe : 11€ – Défaut de frein ou d’éclairage.
  • Contravention de 2ème classe : de 22€ à 35€ – Téléphoner à vélo, ne pas mettre la main en changeant de direction, stationnement gênant, avoir un passager sur son vélo, non-utilisation des pistes cyclables, cyclistes à plus de 2 de front.
  • Contravention de 4ème classe : de 90€ à 135€ – Circulation sur le trottoir, rouler en sens interdit, rouler sous l’emprise de l’alcool, griller un feu rouge, remonter les files par la droite.

On aboutirait à une amende de 45€ pour avoir circuler sur le trottoir. A noter qu’aucune perte de points pour les détenteurs du permis de conduire n’est pour l’instant prévue.

Crédit photo : Dustin Gaffke et Yann Gar photos modifiées.

Commentaire (1)

  • Avatar
    Mr Mescam-Sahli ali Reply

    Bonjour,

    Je viens de recevoir une amende majoré sans avoir reçu le PV ………………
    375 euros!!! , je constate que je ne suis pas le premier!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Salutation.

    10 mai 2018 at 10 h 47 min

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.