logo blog LegiPermis

Vers un permis qui ressemble aux besoins des élèves ? 

Edukar auto-école à Paris
Vers un permis qui ressemble aux besoins des élèves ? 

Article écrit par l’auto-école Edukar à Paris.

logo edukar

Nous voyons actuellement que le permis de conduire fait parler de lui. Adieu le petit papier rose, bonjour la petite carte (feu à puce !), au-revoir la conduite accompagnée à 16 ans, bienvenue dans le monde de l’automobile à 15 ans. À cela, nous pouvons ajouter de nombreuses réflexions sur l’apprentissage de la conduite en auto-école et sur l’examen en lui-même. Si la révolution n’est pas encore complètement entamée, nous ne pouvons pas nier qu’elle est déjà en marche, voire en route ! La question qu’il faut que tous les acteurs du secteur se posent est « comment faire évoluer un permis de conduire qui n’est plus adapté sans perdre un véritable rapport d’accompagnement et d’apprentissage avec nos élèves ? »

Le coût au cœur du débat

Aujourd’hui le passage du permis de conduire est perçu comme quelque chose de coûteux et surtout de non-adapté. Jugées un peu plus chaque jour, les auto-écoles sont dans l’œil de mire de bien des médias. Afin de répondre au mieux à cette question budgétaire, de notre côté nous pratiquons des prix justes en proposant notamment une formule à 759€ (à un forfait 20H avec les examens du code et de la conduite, frais d’inscription inclus), ce qui nous positionne comme l’une des auto-écoles les moins chères de la capitale.

auto-école Edukar

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Par ailleurs, nous avons mis en place des partenariats, notamment avec Roadéo qui est un service de location de voiture à double commande. À travers ce partenariat, nous souhaitons mettre l’innovation au cœur de la relation entre l’auto-école et nos élèves. En effet, ces derniers peuvent apprendre aux côtés de nos moniteurs avec des cours dits « traditionnels » et en parallèle louer ces petits véhicules lorsqu’ils le souhaitent.  Pour cela, il suffit que leur accompagnateur ait reçu une formation et ils pourront ainsi partir à la conquête des routes à leur guise !

Agence Edukar simulateurs de conduite

C’est une occasion d’apprendre aux côtés de vrais professionnels tout en étant libre de s’ entraîner et tout ça sans engager des frais astronomiques. C’est une orientation que nous avons choisi et il est certainement possible de voir naître d’autre occasion d’optimiser et de réduire les coûts. En pleine réflexion sur le marché de l’emploi, pour beaucoup le permis de conduire serait une carte d’accès à de nombreux jobs. Le prix de l’apprentissage et du passage à l’examen du permis de conduire, ne doit pas être un frein pour ces jeunes ! Cela serait complètement inconscient de la part des professionnels de l’apprentissage automobile.

Un permis à faire évoluer

Nous sommes tous de plus en plus connectés. Néanmoins le permis de conduire ne reflète pas nos nouvelles d’habitudes. Les élèves ont besoin que les choses changent et qu’elles s’adaptent à leurs usages. Au sein de nos trois agences, notre philosophie est claire, nous souhaitons accompagner au mieux nos élèves, que ce soit quand ils sont dans notre établissement avec des simulateurs de conduite, que dans les voitures de nos moniteurs, que chez eux avec des apprentissages en ligne, qu’au volant des véhicules de nos partenaires. L’élève doit se sentir libre et maître de sa conduite.

Vers une nouvelle auto-école ?

Si l’univers du permis de conduire semble se situer dans une impasse, la solution ne doit pas être de tout casser dans les formations dites « traditionnelles ». Certes nous sommes dans une ère de la digitalisation mais l’élève doit rester notre priorité et c’est de notre devoir de l’accompagner au mieux.

Il n’est pas rare, d’entendre parler, de la notion de Human to Human et c’est un concept que nous devons nous réapproprier. En effet, à travers certaines offres de nos concurrents, nous constatons que de véritables distances ont été prises avec les moniteurs, c’est le suivi et la progression de l’élève que nous perdons, c’est la relation d’enseignement qui se gomme pour l’élève.

On n’oublie trop souvent qu’il y a « école » après « auto », vous imaginez vraiment des écoles sans un minimum de repères ? C’est impensable. Il est simplement important  d’optimiser l’accompagnement et développer de nouveaux outils pour réduire les frais des élèves. Le monde de l’auto-école doit savoir faire preuve d’innovation et dépoussiérer son image trop souvent salie.

agence edukar

Les auto-écoles en ligne ne sont aujourd’hui pas autorisées pour plusieurs raisons. La première est que toute transaction financière sur internet liée à l’apprentissage de la conduite est interdite. Deuxièmement, ces start-ups veulent travailler uniquement avec des moniteurs indépendants pour payer moins de charges cependant leur statut n’est toujours pas clarifié ! Aujourd’hui un moniteur n’a le droit de travailler que via une auto-école agrémentée disposant d’un local. Toute autre forme à pour conséquence une reconduction immédiate en contrat de travail et donc en salariat. C’est  ce la qui génère un flou au sein de ces projets qui semblent très ambitieux aux vues des réalités du statut professionnel du moniteur.

De plus, ces auto-écoles en ligne ne jouent pas la carte de la transparence sur l’accompagnement. En effet, elles ne proposent  pas de prise en charge administrative, leur objectif est uniquement d’obtenir des clients en candidatures libres. Qui dit aucun accompagnement administratif, dit pas d’inscriptions aux examens.

Ce qu’il est donc important de souligner c’est qu’aujourd’hui les délais en candidats libres sont de 9 mois pour le code et également 9 mois supplémentaires pour passer la conduite. Ce qui est un peu long puisque mis bout à bout, il faut en moyenne 18 mois pour passer son permis, et toutes les heures prises pour patienter vont rapidement faire monter l’addition. Si sur le papier, ces projets sont enthousiasmant, à ce jour ils ne sont pas réalisables.

C’est justement sur la combinaison de l’innovation et du respect de la légalité que nous proposons un permis de conduire moins onéreux, notamment grâce au partenariat avec Roadéo. C’est dans un contexte de flous législatifs que certaines start-ups arrivent à créer des « buzzs » qui ne peuvent aboutir puisque rien n’est autorisé et que le secteur fait preuve de prudence.

Nous sommes convaincus que c’est à travers le partage et l’écoute que l’apprentissage de la conduite doit se faire. Un nouveau permis de conduire ne veut pas dire la mort de l’ancien système. Moniteur, téléphones portables et formateurs peuvent vivre ensemble pour créer un nouveau permis de conduire. Nous souhaitons être moteur d’un nouveau permis de conduire qui saurait être moins couteux, plus en accord avec les habitudes des élèves et très pédagogique. Nous sommes prêts à proposer cette offre !

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.