logo blog LegiPermis

Waze l’application de GPS communautaire

waze gps communautaire
Waze l’application de GPS communautaire
Mis à jour le 06/06/2014.

Le domaine des applications est en essor depuis de nombreuses années avec la démocratisation massive des smartphones et des tablettes. Ces périphériques « intelligents » dotés d’une myriade de capteurs toujours plus nombreux et perfectionnés ont apporté une véritable révolution dans nos usages. Waze est un des porte-étendards de cette tendance persistante à l’orée du « wearable computing » et des objets connectés. Waze est une application mobile communautaire dédiée au trafic, à la cartographie et plus généralement à la route. Initialement dévouée à la prédiction du trafic routier, l’app a sans cesse étendu la richesse de ses fonctionnalités, flirtant notamment parfois avec les limites imposées par la loi française. Retour sur cette success story aujourd’hui internationale.

Waze

Waze un succès fulgurant

Waze a été lancé par Uri Levine, Ehud Shabtai et Amir Shinar initialement sous le nom de linqmap en 2008 en Israël. L’application a connu un succès exponentiel passant de 1 à 70 millions d’utilisateurs en 5 ans de par le monde. En France la communauté Waze représente près de 2,5 millions d’utilisateurs, c’est ainsi la première des communautés de ce secteur largement devant Coyote. A la différence de nombreux de ses concurrents,  Waze est un service gratuit, son modèle économique est essentiellement basé sur la publicité (et certains diront sur la récupération de données utilisateurs). Waze a été racheté d’ailleurs par Google en 2013 pour près de 1 milliard de dollars. L’appétit du géant américain a sans douté été dopé par la volonté de vouloir ajouter ces données très précieuses à son service de cartographie de référence : Google Map.

waze gps communautaire

Waze le couteau suisse du GPS

Le premier chose que l’on remarque lorsque l’on lance Waze, c’est qu’on se sent submergé par la pléthore d’informations devant laquelle on se retrouve. Icones multiples, animations de partout, ceux qui habitent les grandes villes comprendront très vite à quoi ils ont à faire. C’est vivant comme en témoigne cette capture de la ville de Paris au coeur de la journée.

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

 

interface waze riche

Bien entendu, je vous fais grâce de l’écran d’authentification. Quelque chose me dit qu’il y a un problème sur l’A3, pas vous ?

Très vite on s’aperçoit qu’il y a 2 principaux types de signalisation. Les données calculées automatiquement comme les ralentissements (avec indicateur de vitesse moyenne, très pratique) et les bouchons, et les données ponctuelles signalées par les utilisateurs (ce qui leur fait générer au passage des points) comme des dangers, des accidents et encore oh oh des radars fixes ou mobiles (nous verrons que cette fonctionnalité est aujourd’hui désactivée en France).

signaler radar waze
 

L’application est dotée de nombreuses options comme le guidage à la voix ou avec des gestes, le signalement des prix pratiqués dans les stations essence (valable quand ils sont mis à jour souvent uniquement), la connexion aux différents réseaux sociaux à la mode comme Facebook et Twitter, la possibilité de passer en mode invisible (car oui, on vous voit de base en permanence sur la carte), la possibilité de chatter avec un autre wazer et bien sûr fonctionnalité implicite pour ce genre de service une fonctionnalité de navigation avec le temps d’arrivé estimé (ETA).

A ce propos, je vous conseille vraiment l’affichage en 2D. De base l’application est lancée en 3D, outre l’aspect peu pratique de la chose, ce mode est encore plus gourmand en terme de batterie. Car oui, comme toutes les applications de GPS, Waze est ultra gourmand, peut être même encore plus que les autres. Il est possible de vider totalement sa batterie en 2h sur un iPhone ou un Galaxy Samsung. Ce n’est pas quelque chose d’inédit dans le monde d’application GPS mobile, mais c’est à souligner. Il vous faut donc un chargeur de voiture ainsi qu’un bon forfait data.

Signaler les radars, la raison d’être de Waze ?

On ne va pas se mentir, l’une des principales raisons du succès de Waze en France est la possibilité de signaler les radars. Cette fonctionnalité est aujourd’hui officiellement désactivée pour des raisons légales (bien que l’icone soit toujours présent), les avertisseurs de radars étant interdits en France. Ce changement a d’ailleurs émoussé la communauté et de nombreux utilisateurs ont déserté le service. C’était sans compter sur le développeur Steven Bulcke qui a développé une application additive pour Waze, intitulée « Waze alerts » et uniquement disponible pour Android. Une fois activée, et après avoir redémarré l’application, tous les radars sont de nouveau de retour. Un peu facile et on pourrait arguer de l’aspect un hypocrite de la chose. Evidemment sous iOS, tout est verrouillé, plus pratique pour les pouvoirs publics.

« Tout simplement parfait. On retrouve le Waze d’origine, avec indications précises des radars. Faites passer le mot afin que la communauté Waze ne disparaisse pas ! »Un utilisateur satisfait visiblement de Waze Alerts

Waze en résumé, points forts, points faibles

Les + :

  • Application gratuite
  • Son aspect communautaire dévoile des données fraîches
  • Sensation de communauté qui s’entraide
  • Disponible sur de nombreuses plateformes (Android, iOS, Windows Phone, Blackberry)
  • Design propre avec une touche personnelle avec les avatars

les – :

  • Veillez à avoir un chargeur de voiture, votre batterie va souffrir.
  • Obligation de capter la 3G ou la 4G. C’est clairement une solution de citadin.
  • Certaines données complètements fausses, les gens signalant des choses pour simplement générer des points.
  • Attention de base vous serez signalé sur la carte.
  • Même s’il faut bien vivre, les points d’intérêts sponsorisés sont un peu lourd…
  • Le mode 3D, anti-ergonomique et énergivore.

waze pub business model

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.