logo blog LegiPermis

Le Diesel interdit à Paris en 2020 ?

Le diesel interdit à Paris
Le Diesel interdit à Paris en 2020 ?

Depuis quelques temps déjà, le Diesel a mauvaise presse. Si pendant des années, on a à relativiser à tort l’argument écologique en sus de l’économique pour pousser le Gazole, la situation est tout autre aujourd’hui avec l’annonce du plan anti-pollution de la maire Anne Hidalgo pour la ville de Paris qui est annoncé ce mardi 9 décembre. Des mesures qui risquent de faire du bruit auprès des associations de défense des automobilistes notamment.

« Eradiquer le Diesel à Paris d’ici 2020 »

Anne Hidalgo a annoncé dans un entretien au JDD  vouloir « éradiquer le diesel d’ici 2020 » dans Paris (voir le grand Paris). De récentes études ont montré en effet, que lors des pics de pollution, l’impact sanitaire respiratoire serait comparable à celui du tabagisme passif. Alors que certains pointent du doigts, un acte politique pour donner de l’importance au parti EELV, il apparaît important de se préoccuper de ce problème de santé publique. Les particules fines voir ultra-fines sont de loin les plus dangereuses pour la santé ou très souvent sous-estimées.

L’autre aspect du plan est de faciliter l’accès à des véhicules électrique en libre circulation comme Autolib’, avec des axes de circulation réservés aux véhicules propres. La rue de Rivoli ou les Champs-Elysées « ne seraient autorisés qu’aux véhicules à ultra-basse émission et interdits à tous les autres». Une vignette spéciale permettrait en outre d’identifier le niveau de pollution de chacun des véhicules.

paris sans voitures

Estimer la cote auto pour vendre sa voiture

Autre mesure attendue depuis longtemps par les écologistes, rendre certains arrondissement semi-piéton : en l’occurrence le 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements ainsi que d’augmenter le nombre de pistes cyclables. Alors évidemment, beaucoup pointeront un recul des droits de l’automobilistes, mais l’effet pervers de ces mesures pourrait être aussi social dans une capitale déjà largement désertée par les classes moyennes.

Une discrimination sociale ?

Pour Daniel Quéro, président de l’association 40 millions d’automobilistes, cette interdiction serait un coups porté aux portefeuilles des ménages les plus modestes fuyant déjà en masse les loyers exorbitant de la capitale. La maire de Paris a d’ailleurs laissé la porte ouverte quant à des aménagements pour les foyers modestes qui auraient la possibilité de circuler le week-end. Rappelons que le gouvernement fait tout actuellement pour freiner l’usage du diesel en tenant d’aligner son prix sur celui de l’essence.

La fin de la voiture en ville

Avec la crise économique combinée à toutes ces mesures, nombres de gens se tournent vers d’autres solutions comme le covoiturage, le vélo, la location et bien sûr les transports en commun. Aujourd’hui près de 60% de Parisiens ne possèdent pas de voiture alors qu’ils étaient 40% en 2001.

La santé, les problèmes de stationnement et de sécurité sont autant d’argument pour oser dépasser les simples clivages idéologiques.

Trouver un stage de récupération de points proche de chez vous

Réagissez et laissez un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais publiée.